• Top class
 
Le Top 10 des Mondiaux
01/08/2011 - 14:00

Le Top 10 des Mondiaux

Les Mondiaux de natation se sont achevés dimanche à Shanghai. Avec leur lot d'exploits, d'émotions, et de stars, surtout. Voici notre Top 10 des nageurs qui auront le plus marqué de leur empreinte cette édition 2011.

1. RYAN LOCHTE (Etats-Unis - 26 ans)

Symbole d'une natation américaine ultra-dominatrice à Shanghai (29 médailles dont 16 titres), Ryan Lochte quitte la Chine avec le statut symbolique de meilleur nageur de la planète. Il s'est offert six podiums et surtout cinq médailles d'or, battant au passage le record du monde du 200m 4 nages, au terme d'une formidable bagarre avec son pote Michael Phelps. Un Phelps qu'il a également dominé sur le 200m nage libre. La star, c'est lui désormais. Et pourtant, le beau gosse de Daytona n'est pas complètement satisfait. "Ça a été une belle semaine, mais je ne suis pas content de toutes mes courses, a-t-il expliqué. Je dois pouvoir nager encore plus vite que ça." Ça promet pour Londres l'an prochain.

____________________________________________________________________________________________

2. SUN YANG (Chine - 19 ans)

Pour ces Mondiaux à Shanghai, il fallait bien  une vedette chinoise. Sun Yang a tenu ce rôle, magistralement, en signant LE grand exploit de la semaine. Il a été le seul, avec Ryan Lochte, à battre un record du monde en individuel. Mais lui, en prime, s'est offert un mythe: le record de Grant Hackett sur 1500m. 10 ans et un jour après la course de légende de l'Australien à Fukuoka, Sun a fait tomber ce record qui avait résisté aux combinaisons. A la fois endurant, puissant et rapide (quel finish sur ce 1500 !), il possède à 19 ans une palette ahurissante, du 200 (comme on a pu le voir sur le relais) au 1500m. Quatre médailles au total pour lui dont deux en or. Une étoile est née.



____________________________________________________________________________________________

3. MICHAEL PHELPS (Etats-Unis - 26 ans)

Certes, Ryan Lochte a été la grande star de ces Mondiaux avec ses cinq titres. Mais qui est le nageur ayant remporté le plus de médailles à Shanghai? Michael Phelps ! 7 podiums au total pour l'Américain, dont quatre titres. Il totalise désormais 26 médailles d'or dans le cadre des Championnats du monde depuis le début de sa carrière. Battu deux fois par Lochte (voir plus haut), il reste néanmoins le maître du papillon, où il s'est montré le plus fort sur 100 et 200m, récoltant là ses deux médailles d'or en individuel. Evidemment, sa moisson doit beaucoup aux relais (trois médailles dont deux titres), mais il demeure un personnage incontournable de la natation mondiale.

____________________________________________________________________________________________

4. REBECCA SONI (Etats-Unis - 24 ans)

Moins glamour que Federica Pellegrini, moins précoce que Missy Franklin, Rebecca Soni est pourtant la nageuse numéro un de ce Championnat du monde en termes de résultats. A 24 ans, elle a confirmé son statut de meilleure brasseuse de la planète, malgré la pression mise par la jeune Russe Yulia Efimova (19 ans). Six mois après son triplé de Dubai (50, 100 et 200m) en petit bassin, elle n'a pas réussi le grand chelem cette fois, puisqu'elle s'est contentée du bronze sur 50. Mais sur les deux distances olympiques (100-200), Soni reste l'incontestable reine. Elle a également conquis l'or avec le relais 4x100m 4 nages.

____________________________________________________________________________________________

5. JAMES MAGNUSSEN (Australie -20 ans)

L'Australie a pris un gros coup de jeune à Shanghai avec James Magnussen. Avec Sun Yang, le sprinter australien a été la grande sensation de ces Mondiaux. C'est d'abord lui qui a fait la différence pour permettre aux Australiens de décrocher l'or du relais 4x100m nage libre en signant une course de folie (47.49). Il a ensuite parfaitement géré la pression en individuel pour remporter l'épreuve reine, le 100m. Avec un temps canon dès les demies (47.90) et un plus gros carton encore en finale (47.63). Et en finale du 4x100 4 nages, il est passé tout près d'offrir un nouveau titre à l'Australie, finalement deuxième. Magnussen a ouvert une nouvelle ère. Comme le dit justement Pieter Van den Hoogenband, il est là pour un moment...

____________________________________________________________________________________________

6. FEDERICA PELLEGRINI (Italie - 23 ans)

Les années passent. L'identité de son prince charmant change. Mais il y a une constante chez Federica Pellegrini: la victoire. Désormais entraînée par Philippe Lucas, avec lequel elle dit avoir progressé tactiquement, la belle Vénitienne a signé en Chine un superbe doublé 200m-400m en nage libre, exactement comme à Rome en 2009. Sur 200m, elle est désormais invaincue en grand championnat depuis quatre ans. La presse italienne a beaucoup parlé de sa relation naissante avec  Filippo Magnini. Mais c'est avant tout une championne d'exception. Un peu isolée chez les filles en Italie, elle ne peut gonfler son palmarès avec les relais, mais elle est la seule nageuse, avec Rebecca Soni, à avoir remporté deux titres en individuel.

____________________________________________________________________________________________

7. MELISSA FRANKLIN (Etats-Unis - 16 ans)

La relève de la natation américaine est assurée. Pas de souci. Melissa Franklin, alias "Missy the Missile", a un talent insolent et elle n'a cessé de le montrer lors de ces Mondiaux 2011. Le tout à seulement 16 ans. Missy a obtenu cinq médailles, dont trois titres sur 200m dos et les relais 4x200m et 4x100 4 nages. "Honnêtement, je n'aurais pas pu demander mieux, a-t-elle confié. Je suis tellement excitée." Et ses rivales, un peu effrayées. Car Franklin possède une grosse marge de progression. Surtout, elle envisage d'élargir son terrain de jeu dès 2012. Elle pourrait même s'aligner sur 100m nage libre aux Jeux de Londres, dont elle a tout pour être une des grandes stars.



____________________________________________________________________________________________

8. CESAR CIELO (Brésil - 24 ans)

Pour le meilleur et surtout pour le pire, Cesar Cielo aura été un des personnages marquants du rendez-vous de Shanghai. Autorisé à participer à la compétition après avoir été contrôlé positif à un diurétique en mai, le Brésilien a vite compris qu'il n'était pas forcément le bienvenu. Cielo a gagné, deux titres, sur 50m papillon et 50m nage libre. Il a surtout beaucoup pleuré. Il a été sifflé, aussi, et ces huées sont notamment venues de la tribune des athlètes le jour de son sacre sur la longueur de bassin en papillon. Sportivement parlant, son bilan est très bon avec ces deux médailles d'or. Mais il a tout de même cédé son titre sur 100m, n'intégrant même pas le podium. Son image, elle, en a pris un énorme coup.

____________________________________________________________________________________________

9. CAMILLE LACOURT ET JEREMY STRAVIUS (France - 26 et 23 ans)

Ces deux là sont la "French touch" de notre Top 10. Comment les séparer puisque même le chrono n'a pas été capable de le faire? Deux nageurs d'un même pays sacrés champions du monde ex aequo dans une même course, voilà une grande première. Ils ont apporté sur ce 100m dos les deux seules médailles d'or françaises de la semaine. Lacourt a agrémenté son bilan d'une deuxième place sur 50m dos. Même s'il est apparu moins fort que l'an dernier à Budapest, il est bien le meilleur dossiste de la planète. Quant à Stravius, plus jeune (23 ans contre 26), il termine avec trois médailles. La formidable performance du relais 4x200m, qui a titillé les Américains, lui doit beaucoup. Ce duo complémentaire symbolise la réussite de la natation française en cette édition 2011.

____________________________________________________________________________________________

10. ALEXANDER DALE OEN (Norvège - 26 ans)

Nous aurions pu choisir Lotte Friis, passée tout près du doublé 800-1500, mettre à l'honneur Therese Alshammar, devenue la plus "vieille" championne du monde de l'histoire à presque 34 ans, ou évoquer la dossiste russe Ansatasia Zueva (or sur 50, argent sur 100). Et bien d'autres encore. Mais au-delà des résultats, il y a aussi des émotions qui marquent. La plus forte, nous la devons sans doute à Alexander Dale Oen. Sacré champion du monde du 100 mètres brasse (en établissant son record personnel, tout près du record du monde), il a offert à son pays sa toute première médaille d'or mondiale. Pour lui, ce n'est pas rien, surtout quand ce sacre intervient trois jours seulement après la double tuerie qui a profondément choqué la Norvège. Dans l'eau, il a pointé son doigt sur le drapeau dessiné sur son bonnet. En conférence de presse, il a eu des mots forts. Sur le podium, il n'a pu contenir ses larmes. "Le doigt sur le drapeau, c'était pour dire à mes compatriotes qu'il fallait rester unis et solidaires dans des moments comme ceux-là. Ne faire qu'un." Shanghai fut la consécration de sa carrière. Mais il n'a pas gagné que pour lui.



Laurent VERGNE

twitter.com/LaurentVergne

 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus