Toulouse, une défaite historique qui fait vraiment malDernière mise à jour : 06/04/2014
 
Utilisez les flèches de votre clavier pour naviguerBalayez de gauche à droite pour naviguer  
Toulouse a débuté son quart de finale de la plus mauvaise des manières. Sur le reculoir, les coéquipiers de Maxime Médard ont encaissé un premier essai après seulement cinq petites minutes. Une action épuisante, de 20 temps de jeu et de plus de deux minutes... Le ton était donné.Icon SportLe Munster, c'est un pack d'acier. Et une science parfaite des ballons portés. Samedi, Toulouse a pris une leçon dans ce domaine, ne trouvant jamais la solution pour arrêter le monstre à seize pattes irlandais...Icon SportToulouse a très mal négocié ses deux entames de mi-temps. A la pause, le score était de 13-9. A la 46e, le tableau d'affichage indiquait un sévère 27-9. Kilcoyne et Stander venaient de tuer le sort de la rencontre.Icon SportLa puissance de Louis Picamoles n'a rien pu faire face à un mur rouge dense, solide et très bien organisé.Icon SportSimon Zebo s'est joué trop facilement de Jean-Marc Doussain et Jano Vermaak pour le cinquième essai du Munster. Tuant ainsi tout espoir de remonter des Haut-Garonnais.Icon Sport