Getty Images

Coupe de l'America : Un homme à la mer, les Kiwis mènent

Un homme à la mer, les Kiwis mènent
Par AFP

Le 10/06/2017 à 22:48Mis à jour Le 10/06/2017 à 22:54

COUPE DE L'AMERICA - Les Néo-zélandais ont pris un léger ascendant samedi sur leurs rivaux suédois, qui ont vu leur barreur tomber à l'eau après avoir glissé, en finale des challengers aux Bermudes.

Du suspense et de l'action ! La première journée consacrée à la finale des challengers a été riche en rebondissements avec des duels très serrés.

Le défi Emirates Team New Zealand a engrangé 2 victoires contre une pour les Suédois de Artemis Racing. La première des 2 équipes qui obtient 5 victoires s'envole pour le match de la Coupe, contre le defender Oracle Team USA. Si les Néo-zélandais remportent les 3 manches de dimanche, ils auront leur revanche face aux Américains, qui les avaient battus en 2013.

Mais, contrairement à 2013, cette fois-ci les Kiwis ont un solide adversaire en finale des challengers avec des Suédois brillants sur les départs et qui ne lâchent rien. Excepté leur barreur...

Lors de la 3e et dernière manche de la journée, Nathan Outteridge a tout simplement plongé dans l'eau après avoir glissé. Alors qu'il changeait de côté, le skipper de 31 ans n'a pas réussi à se positionner devant la barre et a poursuivi sa route jusque dans l'eau. Heureusement il n'a rien percuté et a été récupéré indemne.

"Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, mais j'étais vraiment déçu quand je me suis retrouvé dans l'eau. C'est très dur pour l'équipe dans ces moments-là. Le prochain objectif, c'est de rester à bord du bateau !", a dit le champion olympique australien.

Foils à 100%

Cette chute a fait la mauvaise affaire des Suédois. Avec un barreur de fortune en la personne d'un 'grinder' (celui qui produit l'énergie à bord du bateau), Luke Parkinson, le bateau a eu toutes les peines du monde à poursuivre sa route.

Artemis Racing était à égalité avec leurs adversaires 1 manche partout quand l'incident est arrivé. D'autant qu'ils avaient en plus réussi à mettre la pression sur les Kiwis en assurant de gros départs, qui les ont placés systématiquement devant.

Lors de la première course, Artemis est parti fort, mais a joué avec le feu en flirtant de trop près avec les limites du parcours et a écopé d'une pénalité. Le bateau a alors dû ralentir l'équivalent de 2 longueurs de bateau. Emirates Team New Zealand en a profité pour prendre la course en main et s'imposer assez largement avec 47 secondes d'avance.

La deuxième manche a été nettement plus compliquée à négocier pour l'Emirates. Les Suédois ont appris de leurs erreurs et cette course a été signée sur un sans faute. Le bateau a même couru l'intégralité de la manche à 100% sur ses foils, ces appendices qui surélèvent le bateau de l'eau pour le faire filer à toute allure. Ce n'est que la 3e fois en 12 journées de compétition qu'un catamaran de la Coupe réalise cet exploit.

Dès dimanche, Team New Zealand aimerait bien valider son billet pour le match de la Coupe. Si les Suédois ne se laissent pas faire, il faudra attendre lundi pour connaître l'heureux élu.

0
0