Getty Images

Les Kiwis chavirent, les Japonais s'en tirent

Les Kiwis chavirent, les Japonais s'en tirent
Par AFP

Le 06/06/2017 à 23:20

COUPE DE L'AMERICA - Les vents violents mardi ont pesé sur les conditions de course aux Bermudes. Le bâteau néo-zélandais a notamment chaviré de manière spectaculaire mais il mène dans sa demi-finale face aux Anglais (3-1). Comme les Japonais face aux Suédois (3-1).

Mardi les Bermudes n'avaient rien d'une île paradisiaque. Avec un vent soufflant à plus de 40 km/h, le bateau néo-zélandais a chaviré, épilogue d'une journée désastreuse lors des demi-finales des challengers de la Coupe de l'America. Dans les conditions les plus rudes auxquelles aient jamais eu affaire les concurrents, seul le bateau japonais a réussi à tirer son épingle du jeu, remportant ses 2 courses de la journée contre les Suédois. "C'est enivrant, complètement prenant, a lancé le skipper du bateau britannique, Sir Ben Ainslie. Je n'ai jamais été dans des circonstances aussi intenses de toute ma vie de navigateur". Mardi, les bateaux sont parfois montés à une vitesse de 35 noeuds (65 km/h).

Dans la zone de pré-départ, où les deux embarcations se tournent autour, le bateau des Kiwis a soudainement plongé le nez en avant, avant que l'aile ne fasse complètement basculer le catamaran. Les coques se sont dressées à la verticale et, sur les 6 hommes d'équipage, 3 ont été à l'eau alors que les 3 autres sont restés bloqués dans l'une des coques. Ce sont des "grinders", ceux qui fournissent l'énergie du bateau. Et chez les Néo-zélandais, les grinders ne fournissent pas l'énergie à la force des bras mais en pédalant sur des vélos, installés à l'intérieur de la coque. Les 3 marins sont restés en l'air de longues minutes, jusqu'à ce que le bateau soit remis sur ses appuis. Personne ne semble avoir été blessé.

Vidéo - Team New Zealand victime d'un spectaculaire accident

01:34

Dégâts

Le bateau des Kiwis est retourné à sa base plus d'une heure après l'incident, alors que des pluies se sont abattues dans la baie de Great Sound. L'aile est apparue sérieusement endommagée, sa partie haute étant sévèrement déchirée. Pire! Il s'agissait d'une aile de rechange pour Emirates Team New Zealand. La compétition n'avait même pas commencé en début d'après-midi que les Néo-zélandais ont dû sortir de toute urgence leur embarcation de l'eau pour un problème causé à l'aile par les mauvaises conditions météorologiques. Ils ont remplacé l'aile illico presto avant de revenir dans la zone de départ, 5 minutes à peine avant leur duel avec les Anglais. Les Kiwis ont réussi un tour de force en empochant la manche alors que les Britanniques ont passé la ligne 2 minutes 10 plus tard, complètement dépités, sans manoeuvrer mais en étant juste portés par le vent.

Les Suédois de Artemis Racing ont également connu un revers, en raison de soucis techniques subis par leur bateau lors de leur première manche face aux Japonais. Ils se sont retirés de la course alors que Softbank Team Japan avait passé la ligne victorieux. Les Japonais ont eu aussi des dégâts à déplorer. Dans la première demi-finale, les Néo-zélandais mènent 3 à 1 contre les Britanniques. Dans la seconde, les Japonais ont l'avantage sur les Suédois (3-1). Le premier arrivé à 5 victoires file en finale. Les demi-finales doivent se poursuivre mercredi.

0
0