Voile

SOF 2012: Julien Bontemps, sérénité retrouvée à 3 mois des JO


Par AFP
Dernière mise à jour Le 27/04/2012 à 17:50 -
Par AFP - Le 27/04/2012 à 17:50
SOF 2012: Julien Bontemps, sérénité retrouvée à 3 mois des JOA trois mois des régates olympiques qui se dérouleront à Weymouth (sud de l'Angleterre), le planchiste français Julien Bontemps est l'une des plus grosses chances de médaille d'or d'une équipe de France qui monte en puissance.
 

Agé de 32 ans, Bontemps, médaillé d'argent aux JO 2008 à Pékin, a enrichi fin mars à Cadix (Espagne) un palmarès déjà impressionnant en remportant un 3e titre de champion du monde en planche RS:X (celle des JO).

Et le double champion d'Europe (2001/2003) s'est imposé dans la Semaine olympique française (SOF) de Hyères (Var), qui s'est achevée vendredi, devant le Polonais Przemek Miarczynski et l'Allemand Toni Wilhelm.

Cette SOF 2012 s'est déroulée dans des conditions assez similaires à celles qui pourraient prévaloir cet été à Weymouth: du vent, parfois beaucoup (jusqu'à 30 noeuds), et un clapot musclé. Un excellent entraînement pour un coureur qui était réputé pour bien marcher dans le petit temps et que ses camarades de l'équipe de France surnomment désormais affectueusement "Julien Gros Temps".

"On est 5 ou 6 à prétendre à la médaille d'or", confie-t-il. Le plan d'eau de Weymouth, où l'équipe de France effectuera plusieurs séances d'entraînement avant les JO, "est sympa et m'inspire avec des conditions variées".

Pour améliorer ses performances dans la brise, Bontemps s'est entraîné à La Baule (Loire-Atlantique) et à l'île de Ré (Charente-Maritime) avec Antoine Albeau, un autre véliplanchiste français qui a collectionné les titres mondiaux (une quinzaine) et les records de vitesse.

En mai, ils partiront tous les deux à Weymouth pour s'entraîner sur le lieu même où se dérouleront les régates olympiques.

En attendant, le 3e titre mondial de Bontemps et cette victoire à la SOF lui ont apporté une sérénité et une confiance qui lui faisaient sans doute un peu défaut ces derniers mois.

"Une très bonne équipe de France"

L'échec des championnats du monde ISAF (Fédération internationale de voile), en décembre 2011 à Perth (Australie) -où il a terminé 8e- est effacé. A tel point que lorsqu'on lui demande s'il se sent dans la peau d'une locomotive pour l'équipe de France, il répond qu'il en serait "très honoré".

Le Directeur technique national (DTN) Philippe Gouard s'est fixé l'objectif ambitieux et jamais atteint de ramener 6 médailles de Weymouth. "C'est faisable, confirme Bontemps.

"Je fais partie d'une très bonne équipe de France, souligne-t-il. Perth (une seule médaille française, en bronze) était un faux pas. L'ambiance a manqué et on s'est pris une calotte".

"Aujourd'hui, c'est différent. Nous partageons les mêmes valeurs, nous sommes une unité de combat et il y a un véritable esprit d'équipe", assure le véliplanchiste. Nous resterons unis jusqu'à la fin".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×