Getty Images

Battue par l'Iran (3-2), la France conclut son été manqué

Battue par l'Iran, la France conclut son été manqué
Par AFP

Le 17/09/2017 à 11:27Mis à jour Le 17/09/2017 à 11:58

WORLD GRAND CHAMPIONS CUP - La France a conclut son été en enfer par un revers contre l'Iran (3-2) pour son dernier match de la World Grand Champions Cup. Après leur revers cinglant en barrages de l'Euro, les Bleus terminent 5e de cette Coupe des Confédérations du volley.

Les volleyeurs français ont achevé leur été interminable sur une nouvelle défaite 3-2 (38-36, 25-23, 22-25, 25-27, 15-11) face à l'Iran, lors de la World Grand Champions Cup dimanche à Osaka (Japon). Les Bleus n'ont remporté qu'un seul de leurs cinq matches dans cette officieuse Coupe des Confédérations, face au Japon, l'équipe la plus faible, et terminent à l'avant-dernière place.

Malgré la défaite contre l'équipe iranienne, emmenée par son excellent passeur Mir Saeid Marouflakrani, ils ont livré sans doute leur meilleure prestation du tournoi. C'est une bien maigre consolation au sortir d'un tunnel de 31 matches, amicaux inclus, de mai à septembre, où ils auront montré deux visages. Le début de la période internationale, marquée par une qualification haut la main pour le Mondial 2018 (10-30 septembre en Italie et Bulgarie) puis un nouveau triomphe lors de la Ligue mondiale, avait fait naître de grands espoirs pour l'Euro. Mais en Pologne, l'équipe de France n'a été que l'ombre d'elle-même et a été déchue de sa couronne avant même les quarts de finale.

Sans sa vedette Earvin Ngapeth (dos), ni l'immense Kevin Le Roux (2,09 m), laissé au repos, ou son libéro Jenia Grebennikov, ménagé, les Bleus n'ont pas fait de miracle au Japon pour leur quatrième et dernière compétition en 2017.

La France 5e de la World Grand Champions Cup

Après une défaite contre le Brésil, champion olympique en titre, une victoire logique face au Japon, ils ont touché le fond contre les Etats-Unis (3-0), essuyant l'un de leurs plus cinglants revers sous l'ère de Laurent Tillie, nommé aux commandes en juillet 2012. Mais avec une équipe rajeunie, ils ont eu le mérite de se battre jusqu'au bout contre les Italiens (1-3) et ont donc terminé sur une note un peu plus positive face à l'Iran. Trevor Clevenot (25 points) s'est illustré et dans son sillage, son équipe a failli renverser la situation.

Mais l'Iran a eu le dernier mot et est certain de finir à la troisième place. Le Brésil, qui dispute son dernier match dans la journée contre le Japon, devrait sauf énorme surprise, prendre la première place devant l'Italie (2e) et remporter pour la quatrième fois de suite ce tournoi organisé tous les quatre ans.

Les Bleus vont maintenant retrouver leurs clubs respectifs et se retrouveront l'an prochain pour la Ligue mondiale et le Championnat du monde. L'enjeu: éviter de revivre un été similaire et la fatigue mentale qui leur a coûté leur titre européen.

0
0