Panoramic

Championnat du monde de volley 2014 : La France se relance contre l'Iran

Cette fois, les Bleus n'ont pas craqué en cours de route
Par AFP

Le 04/09/2014 à 19:28

Après une défaite frustrante face à l'Italie (2-3), l'équipe de France de volley a réagi avec talent jeudi en dominant l'Iran en quatre manches. Une victoire de référence pour les Bleus, qui ont vaincu un adversaire invincible depuis le début du tournoi et qui s'emparent provisoirement de la première place de leur groupe.

La belle perf' des Bleus. Les volleyeurs français ont réalisé une bonne opération en dominant l'Iran 3 sets à 1 (25-18, 14-25, 25-19, 29-27) pour obtenir leur deuxième succès jeudi lors du premier tour du Mondial en Pologne. Les Bleus ont redressé la tête après la défaite frustrante (2-3) subie mardi contre l'Italie. Cette deuxième victoire en trois matches (après celle contre Porto Rico), acquise face à l'épouvantail de leur groupe, leur permet d'aborder plus sereinement leurs deux dernières rencontres de la première phase.

Ce sera samedi contre les États-Unis, autre cador de leur groupe, et dimanche face à la Belgique, un adversaire qui leur réussit peu souvent. Les Tricolores occupent provisoirement seuls la première place au classement - il faut finir au moins quatrième pour aller au deuxième tour - en attendant le résultat du match opposant ce jeudi soir la Belgique (3e) à l'Italie (5e). Brillants durant deux sets face aux Transalpins avant de s'écrouler, ils ont cette fois-ci livré un match plein, montrant de solides ressources mentales, face à une équipe qui avait jusqu'ici tout renversé sur son passage (l'Italie et les Etats-Unis, rien que ça).

La quatrième balle de match, c'était la bonne

Implacables en défense et tranchants sur les phases d'attaque, les Français ont livré une véritable démonstration dans le premier set. Ils ont pris le large en enchaînant six points d'affilée pour mener 13-8 grâce à la solidité de Nicolas Le Goff au bloc. Earvin Ngapeth a creusé l'écart (22-15) sur une astucieuse roulette après un sauvetage de Jenia Grebennikov. Kévin Tillie a parachevé la domination hexagonale (25-18). Plus incisifs, les Iraniens se sont réveillés (9-5). Les attaques du pointu tricolore Antonin Rouzier, virevoltant contre l'Italie (27 points), ne sont plus passées. Ses coéquipiers ont bataillé en défense sans parvenir à inverser la tendance.

Mieux après la pause, Benjamin Toniutti et ses partenaires ont retrouvé de l'efficacité en attaque. Rouzier a sonné la révolte (15-14) pour son clan, qui n'a plus lâché le morceau et a repris l'avantage. Menés à deux reprises de trois points (11-14, 16-19) dans la quatrième manche, les Bleus sont revenus à chaque fois. Dans une fin de quatrième set extrêmement serrée, les Français sont parvenus à trouver la faille après leur quatrième balle de match. Une vraie délivrance pour les Bleus.

0
0