Getty Images

Les Bleus s'imposent sur le fil face aux Etats-Unis

Les Bleus s'imposent sur le fil face aux Etats-Unis
Par AFP

Le 05/07/2017 à 09:40Mis à jour Le 05/07/2017 à 11:41

Les volleyeurs français ont débuté le Final Six de la Ligue mondiale par une victoire au bout du suspense face aux Etats-Unis, battus 3 sets à 2 (27-25, 20-25, 26-24, 17-25, 15-12) mardi, à Curitiba (Brésil). Les Bleus espèrent rééditer l'exploit de 2015, quand ils avaient décroché le premier grand titre de leur histoire en terre brésilienne, en remportant la Ligue mondiale à Rio.

Pour leur entrée en lice, les hommes de Laurent Tillie ont fait preuve d'une grande force mentale, compensant de nombreuses erreurs par une défense héroïque et une rage de vaincre à toute épreuve. Résultat : une victoire de prestige face aux médaillés de bronze des Jeux de Rio-2016, qu'ils avaient déjà défaits 3 sets à 1 lors de la phase de qualification.

La France a laissé les Etats-Unis revenir deux fois dans le match, après avoir remporté de haute lutte la première et la troisième manche de cette rencontre à couteaux tirés. Les Américains ont fait la course en tête en début de tie-break, mais la "Team Yavbou" est parvenue à renverser la vapeur, portée par Julien Lyneel, meilleur marqueur du match (20 points) et auteur de smashs dévastateurs.

Le Brésil a réussi son entrée

Remis récemment d'une déchirure abdominale qui lui a fait rater une bonne partie de la phase de qualifications, Earvin Ngapeth a fait un bon début de match, mais il semblait en manque de rythme et il a cédé sa place au jeune Trévor Clévenot au milieu du quatrième set.

Les Français peuvent valider leur billet pour les demi-finales s'ils s'imposent jeudi face à la Serbie, tenante du titre, qui entrera en lice mercredi, contre les Etats-Unis.

Lors du match d'ouverture, le Brésil, champion olympique en titre, s'est montré brouillon en début de rencontre face au Canada, avant de s'imposer 3 sets à 1 (25-21, 17-25, 25-19, 25-19). Nation la plus titrée de l'histoire de la Ligue mondiale, avec neuf trophées, le pays hôte vise un dixième sacre qui le fuit depuis 2010.

0
0