Getty Images

Ligue mondiale : Le Brésil en demi-finales

Le Brésil en demi-finales
Par AFP

Le 06/07/2017 à 22:50Mis à jour Le 06/07/2017 à 22:58

LIGUE MONDIALE - Le Brésil s'est qualifié jeudi pour les demi-finales de la Ligue Mondiale de volley-ball en battant la Russie 3 sets à 2 (25-18, 18-25, 25-19, 22-25, 16-14), à Curitiba.

Portés par leur public, les champions olympiques n'avaient besoin de gagner qu'un set pour assurer leur présence dans le dernier carré. Une mission accomplie avec brio, grâce aux coups de boutoir de Lucarelli et Mauricio Borges.

L'entraîneur brésilien Renan Dal Zotto aurait pu ensuite lancer ses seconds couteaux pour préserver ses titulaires, mais il lui fallait encore gagner une autre manche pour s'assurer la première place de la poule. Après être passés à côtés du deuxième set, ses joueurs ont remis les pendules à l'heure en remportant le troisième haut la main.

Malgré des sautes de concentration qui leur ont coûté la quatrième manche, ils ont mis un point d'honneur à gagner un tie-break extrêmement serré pour rester invaincus dans ce Final Six.

Le pays-hôte termine ainsi en tête de sa poule, devant le Canada, qu'il avait battu 3 sets à 1 mardi, lors du match d'ouverture. Les Brésiliens disputeront leur demi-finale vendredi (17h05), contre l'équipe qui arrivera en deuxième position de l'autre groupe, dans lequel tout reste ouvert.

Les États-Unis sont déjà qualifiés et le dernier billet sera attribué l'issue du match couperet entre la France et la Serbie, qui s'affrontent jeudi, plus tard dans la soirée. Les Bleus ont besoin de remporter deux sets pour valider leurs billet pour le dernier carré. Une défaite 3-2 ne serait donc pas éliminatoire, mais seule la victoire permettrait à la "Team Yavbou" de terminer premier de la poule et éviter ainsi le Brésil en demi-finales.

Dans l'Arena da Baixada, stade de football utilisé pour la Coupe du Monde de 2014, les Brésiliens comptent sur la ferveur du public pour mettre fin à une disette de sept ans en Ligue Mondiale.

Nation la plus titrée de la compétition, avec neuf titres, un de plus que l'Italie, ils rêvent d'un dixième sacre qui les fuit depuis 2010, avec quatre finales perdues entre temps.

0
0