2009 Petit Le Mans Peugeot Quesnel - DPPI
 
Article
commentaires
Endurance > 24 Heures du Mans

Quesnel : "J'ai tranché"

Quesnel : "J'ai tranché"

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 22/02/2010 à 18:04
Olivier Quesnel, le patron de Peugeot Sport, explique qu'il a lui-même pris la décision de ne pas engager Sébastien Loeb pour les 24 Heures du Mans pour ne pas surcharger son programme.

Olivier, sur quels éléments vous êtes-vous basés pour composer vos trois équipages ?

Olivier Quesnel : "Une fois que les neuf pilotes ont été nominés, la composition des équipages s'est faite naturellement. J'ai pris en compte le relationnel entre les pilotes, que j'ai pu observer tout au long de l'année 2009, ainsi que les impératifs de l'écurie. Finalement, il n'y a eu que de très légers changements. Les équipages me semblent homogènes. J'aurai besoin de mes trois voitures pour partir à l'assaut de la victoire dans une course où ça devrait aller très vite.

Sébastien Loeb ne participera finalement pas aux 24 Heures du Mans. Comment s'est déroulée la prise de décision ?

O.Q. : J'avais toujours dit que je déciderai après le Rallye de Suède (Première manche de la saison WRC disputée du 11 au 14 février, ndlr). On a donc tranché, enfin, j'ai tranché jeudi dernier. Le calendrier est de plus en plus chargé. Du côté de chez Citroën, nous avons ajouté des séances de développement pour la DS3 et du côté de Peugeot, je tenais à ce qu'il parcoure autant de kilomètres que les autres pilotes. C'était donc difficile de tout combiner.

C'est donc vous qui avez décidé de sa présence au Mans ?

O.Q. : Oui. Sébastien reste un pilote mais je sentais que nous n'étions pas dans les conditions optimales pour le faire. Encore une fois, tout ce que je fais, c'est pour gagner. C'est mon rôle de trancher et au final je pense que j'ai pris une bonne décision. Même s'il avait très envie d'aller au Mans, il n'aurait pas été dans les meilleures conditions. Car dans une vie de pilotes, il y aussi un équilibre familial à trouver. En s'engageant sur le programme le Mans, il n'aurait passé que très peu de temps chez lui, ce n'était pas raisonnable.

Qui est le pilote qui se tenait prêt pour pallier l'absence de Sébastien Loeb ?

O.Q. : Anthony Davidson. C'est ce qui était prévu au cas où 'Seb' n'était pas présent. On l'a testé en 2008 et il était dans nos tiroirs.

Sébastien Loeb pourrait-il toutefois venir au Mans au sein de l'équipe Peugeot pour voir le fonctionnement de l'équipe ?

O.Q. : Il viendra peut-être. A vrai dire, je n'y avais pas pensé mais je trouve que c'est une bonne idée. Il a déjà participé à des tests d'endurance et il connait le fonctionnement du team. Pour ce qui est de l'après Le Mans, les portes ne sont pas fermées et tout peut arriver.