AFP

24 HEURES DU MANS - Au tiers de course, Toyota a remporté la bataille de la fiabilité

Au tiers de course, Toyota a remporté la bataille de la fiabilité

Le 19/06/2016 à 00:34

24 HEURES DU MANS - Toyota a mené les 8 premières heures de course pour une raison simple. Le constructeur japonais n'a pas rencontré la moindre défaillance technique jusqu'à 23h30 samedi. Au contraire de Porsche, et surtout d'Audi.

Au Mans, le prototype vainqueur est toujours le plus fiable. Celui qui justifie ses passages aux stands par de simples ravitaillements, changements de gommes ou de pilote. A ce petit jeu, c'est Toyota qui s'est démarqué. En tout cas, jusqu'à la fin de la première journée. La TS050 Hybrid n°6, menée par Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi a été exemplaire. En termes de rythme et de vitesse, comme en témoigne son meilleur tour en course fixé à 3'21"445. Mais elle a aussi été plus fiable que ses rivales. Une petite surprise, avouons-le.

Vidéo - Résumé six premières heures

01:39

Audi distancé

Audi, référence du 21ème siècle en terres sarthoises, n'a encore jamais été dans le coup lors de cette 84e édition. Le prototype n°7 de Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer a dû effectuer un passage à rallonge dans le box pour régler un problème de turbo. 20 minutes et 5 tours se sont envolés après la première heure de course, sans que le problème ne soit vraiment résolu, puisque le constructeur d'Ingolstadt a multiplié les interventions sur sa R18. Visiblement, la défaillance a été contagieuse : la n°8 a, elle aussi, été inspectée durant 3'30…

Porsche n'a plus qu'un prototype dans la bataille

De son côté, Porsche, favori de l'épreuve, a longtemps gardé les commandes de la course, grâce à la n°1 de Mark Webber, Timo Bernhard et Brendon Hartley. Elle les a cédées en début de soirée suite à des soucis de vibrations. Mais aux alentours de 23h, la 919 a été soulevée dans le box. Le fond plat a été retiré, les mécaniciens se sont activés. Moteur en surchauffe. Près d'une heure d'intervention a été nécessaire.

Vidéo - 24h du mans : les enseignements

02:07

Heureusement, l'actuel leader du championnat du monde dispose d'un second prototype. La n°2 a, peu avant minuit, repris la tête. Mais elle va devoir la laisser, de nouveau, à Toyota : la fiabilité de la n°6 et sa faible consommation permettant à l'écurie nippone de décaler ses passages aux stands.

Le Top 5 à minuit : 1- Porsche n°2, 2- Toyota n°6 à 4", 3- Toyota n°5 à 1'19", 4- Audi n°8 à 1 tour, 5- Rebellion n°13 à 7 tours

0
0