Panoramic

WRC : Ogier a craqué au moment de conclure, pour le plus grand bonheur de Mikkelsen

Ogier a craqué au moment de conclure, pour le plus grand bonheur de Mikkelsen
Par AFP

Le 25/10/2015 à 13:44Mis à jour Le 29/10/2015 à 12:23

RALLYE D'ESPAGNE - Leader avec 50 secondes d'avance au moment d'aborder la power stage, Sébastien Ogier (VW) y a abandonné après avoir touché un rail. Le Français a ainsi enchaîné un deuxième abandon depuis son sacre en Australie et laissé la victoire à son coéquipier Andreas Mikkelsen. Le tout premier succès de la carrière du Norvégien en WRC.

Sensation à Salou. Andreas Mikkelsen (VW) a remporté le Rallye d'Espagne dimanche suite à l'abandon de son coéquipier français Sébastien Ogier, déjà assuré d'un 3e titre mondial consécutif, dans la 23e et dernière épreuve spéciale. C'est la première victoire de Mikkelsen (26 ans) en Mondial des rallyes, avec trois secondes d'avance sur un autre pilote VW, le Finlandais Jari-Matti Latvala, et 20 secondes d'avance sur l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai), qui complète le podium.

Ogier menait avec 50 secondes d'avance sur le Norvégien quand il a pris le départ de cette dernière spéciale, une Power Stage attribuant des points de bonus aux trois premiers. Le Français a tapé un rail de sécurité à mi-spéciale et arraché une roue, ce qui a mis un terme définitif à son rallye. Sa voiture, immobilisée sur la route, a obligé les organisateurs à interrompre momentanément la spéciale, le temps de la dégager.

Ce rallye de Catalogne est le 64e disputé par Mikkelsen en WRC depuis 2006, montant 12 fois sur le podium. Il a remporté deux fois de suite le Challenge intercontinental des rallyes (IRC), en 2011 et 2012, dans une Skoda, une autre marque du groupe VAG.

0
0