AFP

Ogier : "Tout le monde s'est rendu compte cette année que ce règlement était fait contre moi"

Ogier : "Tout le monde s'est rendu compte cette année que ce règlement était fait contre moi"
Par Eurosport

Le 17/10/2016 à 10:31Mis à jour Le 17/10/2016 à 11:10

RALLYE D'ESPAGNE - Sébastien Ogier (VW) a été couronné dimanche champion d'une saison où l'un de ses principaux adversaires était le règlement, taillé sur mesure contre lui...

Qu'est-ce que ça fait, pour la quatrième année consécutive, de gagner le rallye qui vous donne le titre mondial ?

Sébastien Ogier : C'est génial de gagner le titre sur une victoire, c'est du pur bonheur. Il faut apprécier ces bons moments car même si c'est le quatrième titre, ça procure toujours autant de joie. Ça me fait plaisir de pouvoir y mettre la manière. J'ai toujours tendance à faire confiance à mes sensations et c'est ce que j'ai fait encore, même si ce n'était pas absolument nécessaire de gagner ce week-end pour pouvoir savourer le titre.

Et de rejoindre Kankkunen et Mäkinen avec quatre titres ?

S. O. : C'est toujours difficile de trouver les mots sur le moment. C'est le quatrième mais l'émotion ne vient pas tout de suite, il faut un peu de temps pour s'en rendre compte. Au niveau des chiffres, on est quatre à avoir gagné au moins quatre titres (ndlr : Loeb en a 9) et c'est super d'en faire partie. Je suis fier d'avoir autant de titres que Juha [Kankkunen] et Tommi [Mäkinen], car ils font partie des plus grands pilotes de l'histoire du rallye.

Comment avez-vous géré ce Rallye, de l'intérieur de votre VW ?

S. O. : : Cette victoire, il a fallu aller la chercher, se battre contre Dani [Sordo] ici sur l'asphalte, mais la voiture était parfaite et j'ai pris beaucoup de plaisir. Je suis très content et c'est aussi la première fois qu'on fait le grand chelem sur asphalte, la même saison (Monte-Carlo, Allemagne, Corse, Catalogne). C'est ce qu'on pouvait faire de mieux cette année, car on n'a pas pu gagner un seul rallye sur terre, malgré que ce soit toujours ma surface de prédilection.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Volkswagen) au Rallye d'Espagne 2016

Ce règlement sur les ordres de passage, qui vous oblige à balayer sur terre, en passant le premier, vous espérez qu'il va changer ?

S. O. : Ce qu'on retient des saisons, ce qu'il en reste, c'est le classement (du championnat). Et malgré les changements qui vont à notre encontre, on arrive à chaque fois à s'en sortir. C'est important pour moi, et pour le sport, que tout le monde ait ouvert les yeux et se soit rendu compte cette année que ce règlement était fait contre moi. A priori, j'espère que ça va changer (en 2017).

La résistance de Sordo vous a-t-elle aidé à vous concentrer jusqu'au bout ?

S. O. : C'était une très belle course, on a su être patient quand les conditions ne nous étaient pas favorables, voire piégeuses, et attendre que les conditions nous permettent d'attaquer plus fort, que la confiance soit là. En tout cas, à l'image des sensations que j'avais en Corse, je me sentais super bien. On a fait de bons chronos, même si les écarts n'étaient pas très grands car Dani (Sordo) c'est une grosse référence ici. Arriver à lui grappiller un peu de temps dans chaque spéciale, en étant très concentrés et très constants, c'est ce qui a fait notre force ce week-end, et c'est ce qui nous permet de décrocher le titre sur une victoire.

Vous avez aussi réussi à ne pas faire d'erreur dans la power stage, contrairement à 2015 (ndlr : il avait laissé la victoire à Mikkelsen)...

S. O. : Jusqu'au bout, je me suis attaché à rester très concentré, pas comme l'année dernière où j'étais parti un peu trop relâché dans la power stage. Sans être 100% à l'attaque, j'étais très concentré pour aller au bout sans faire d'erreur et pouvoir fêter le titre de la meilleure des manières. C'était une saison géniale pour nous et finir une fois de plus par une victoire pour fêter le titre, on ne pouvait pas rêver mieux.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Volkswagen) au Rallye d'Espagne 2016
0
0