Getty Images

WRC - Sixième en Finlande, Neuville (Hyundai) prend la tête du championnat devant Ogier (Ford)

Lappi pour une première, Neuville pour la tête du championnat
Par Julien Pereira via AFP

Le 30/07/2017 à 14:23Mis à jour Le 30/07/2017 à 14:25

RALLYE DE FINLANDE - Sixième de l'épreuve remportée par Esapekka Lappi (Toyota) et troisième de la power stage, Thierry Neuville (Hyundai) a pris les commandes du Mondial à égalité de points avec Sébastien Ogier (Ford). Mais le Belge compte un succès de plus.

Le Rallye de Finlande a pris des allures de tournant. Pour la carrière du local Esapekka Lappi (Toyota) d'abord, qui a décroché sa première victoire en WRC, ce dimanche, et pour la tête du Mondial ensuite, Thierry Neuville (Hyundai) prenant les commandes du championnat à Sébastien Ogier (Ford M-Sport) contraint à l'abandon dès vendredi. Le Belge, sixième du Rallye et troisième de la power stage, compte le même nombre de points que le Français mais bénéficie d'un succès de plus que son rival, à quatre manches du terme de la saison.

Lappi et son copilote, le Finlandais Janne Ferm (36 ans), ont disputé leur première course en WRC avec Toyota au Portugal, remporté leur première spéciale dès le rallye suivant, en Sardaigne, et gagné dès leur quatrième course, en Finlande, devant le Britannique Elfyn Evans (Ford M-Sport) et le Finlandais Juho Hänninen (Toyota). En tête à l'issue de la journée de vendredi, au cours de laquelle il s'est adjugé huit spéciales, le pilote de 26 ans a vu son compatriote et coéquipier Jari-Matti Latvala le dépasser samedi matin.

En Allemagne, Neuville et Hyundai seront favoris

Mais une panne dans l'ES19 a brisé les espoirs de Latvala d'une quatrième victoire dans l'épreuve et redonné sa chance à Lappi, qui a ensuite géré son avance. Celui-ci a débuté sur circuit, en karting, avant de se tourner vers le rallye. Il a été sacré champion du monde WRC2 l'an dernier avec Skoda Motorsport, son écurie entre 2013 et 2016.

Evans s'est immiscé dans le trio de tête dimanche et souffle la 2e place (à 36" de Lappi) pour 0"3 seulement devant Hänninen, qui signe à 36 ans son premier podium. Ogier est sorti de route dans l'ES4 vendredi matin, heurtant violemment un arbre. Victime d'une commotion cérébrale, son copilote Julien Ingrassia n'a pas été jugé en mesure de reprendre la course samedi matin. Samedi soir, leur équipe a annoncé leur retrait pour le restant de l'épreuve, plutôt que de disputer la power stage dimanche, afin de permettre à Ingrassia de se reposer en vue du Rallye d'Allemagne, prochaine étape du championnat, du 17 au 20 août. Une épreuve plutôt favorable à... Hyundai.

Sébastien Ogier (Ford M-Sport) avant son crash au Rallye de Finlande 2017

Sébastien Ogier (Ford M-Sport) avant son crash au Rallye de Finlande 2017Eurosport

0
0