AFP

Vainqueur en Suède, Sébastien Ogier (Volkswagen) poursuit son début de saison parfait

Ogier poursuit son début de saison parfait
Par Stéphane Vrignaud via AFP

Mis à jourLe 15/02/2016 à 17:59

Publiéle 14/02/2016 à 12:56

Mis à jourLe 15/02/2016 à 17:59

Publiéle 14/02/2016 à 12:56

Par Stéphane Vrignaud via AFP

RALLYE DE SUÈDE - Sébastien Ogier (Volkswagen) a remporté sa deuxième victoire de la saison, dimanche, en ajoutant à nouveau les trois points de son scratch en power stage. Il devance le Néo-Zélandais Hayden Paddon (Hyundai) de 29"8 et le Norvégien Mads Ostberg (Ford) de 55"6.

Sébastien Ogier (Volkswagen) a remporté pour la deuxième fois consécutive le Rallye de Suède, deuxième épreuve du championnat du monde, dimanche à Karlstad.

Victorieux de 6 des 12 spéciales programmées, dont la power stage finale, le triple champion du monde a devancé le Néo-Zélandais Hayden Paddon (Hyundai MST) de 29"8 et le Norvégien Mads Ostberg (Ford M-Sport) de 55"6, confortant sa place en tête du Championnat du monde après sa victoire dans le Monte-Carlo.

"On a eu des conditions très difficiles en début de rallye, mais l'équipe a fait un beau boulot. Je suis vraiment content. Ce début de saison ne peut pas être mieux", a déclaré le Français qui repart avec le maximum de points (28) comme au Monte Carlo.

En tête du début à la fin d'un rallye écourté - 21 spéciales étaient programmées initialement - pour raisons météo, Ogier signe son 34e succès en 99 départs en WRC. Il remporte une troisième victoire en Suède (2013, 2015, et 2016) en quatre participations avec Volkswagen.

Très offensif dès les premiers hectomètres, il a construit sa victoire vendredi matin, signant le meilleur temps des trois premières spéciales (ES2-ES3-ES4) puis gérant la deuxième boucle disputée dans des conditions enfin hivernales.

Handicapé par sa position d'ouvreur sur des routes beaucoup plus enneigées dans l'après-midi, il bénéficiait néanmoins des erreurs de son coéquipier Andreas Mikkelsen et du Britannique Kris Meeke (Ctitroën WRT), ses poursuivants à la mi-journée.

Le Néo-Zélandais Hayden Paddon, parti de la 9e place et le Norvégien Mads Ostberg endossaient alors le rôle des principaux poursuivants du Français qui avait réussi à se maintenir en tête en fin de journée, avec un matelas d'une trentaine de secondes.

Samedi, Ogier avait remporté l'ES16 et terminé cette deuxième journée avec 17 secondes sur Paddon. Seule une quinzaine de kilomètres étant conservée au programme dominical, la partie semblait déjà jouée samedi soir.

0 commentaire
Vous lisez :