AFP

Latvala offre à Toyota sa première victoire depuis 18 ans, Ogier (Ford) sur le podium

Latvala offre à Toyota sa première victoire depuis 18 ans, Ogier sur le podium
Par AFP

Le 12/02/2017 à 16:24

RALLYE DE SUÈDE - Jari-Matti Latvala a gagné dès la deuxième épreuve du retour de Toyota en Mondial, dimanche. Sebastien Ogier (Ford M-Sport) a terminé 3e.

Jari-Matti Latvala (Toyota WRC) a frappé fort en remportant dimanche le Rallye de Suède, 2e manche du championnat du monde, devançant ainsi Sébastien Ogier (Ford M-Sport), 3e de la course, au classement des pilotes. Le Finlandais, qui avait pris la tête samedi soir à la faveur d'un accident du leader belge Thierry Neuville (Hyundai), a écrasé la concurrence lors de la quatrième et dernière journée, en remportant les deux spéciales de la matinée (ES16 et 17).

On attendait qu'il assure lors de la power stage (ES18) à Torsby, à l'ouest de la Suède. Mais là encore, il a montré combien il était le maître des débats sur la glace et la neige, laissant tout le monde derrière. "C'est magnifique. Nouvelle équipe, nouvelle voiture, deuxième rallye et on le gagne", a-t-il déclaré après avoir franchi la ligne d'arrivée offrant une première victoire au constructeur japonais depuis son retour en WRC cette saison. "J'ai fait ma meilleure 'power stage' de tous les temps", s'exclamait-il, lui qui est le plus ancien du circuit WRC, à 31 ans. Il n'a jamais fini la saison mieux que 2e (en 2010, 2014 et 2015).

Au classement du championnat du monde des pilotes, le Finlandais a dépassé Ogier, avec 48 points, soit 4 d'avance sur le Français.

Deux Ford sur le podium

Derrière Latvala, deux pilotes M-Sport/Ford - Sébastien Ogier et Ott Tänak - pouvaient encore prétendre à la victoire en Suède dimanche matin. Mais rien n'a tourné comme ils l'espéraient.

Pour Ogier, la journée avait fort mal commencé, avec un tête-à-queue dès le premier virage qui lui faisait perdre une quinzaine de secondes. "Une erreur stupide", expliquait-il. "J'ai coupé et j'ai attrapé de la neige fraîche à l'intérieur". Après cette mésaventure le champion du monde n'a pas tenté d'aller chercher les deux pilotes qui le devançaient. "Heureux d'être sur le podium", a-t-il dit. "On a eu un rallye difficile mais ce sont des points qui comptent pour le championnat".

Sebastian Ogier lors du Rallye de Suède.

Pour trouver un autre vainqueur du Rallye de Suède qu'Ogier ou Latvala, il faut remonter à 2011... Le coéquipier d'Ogier, l'Estonien Ott Tänak, a signé une belle performance en finissant deuxième. Mais malgré ses offensives, Latvala est resté devant lui pendant tout le rallye.

Dimanche matin, alors qu'il partait pour la gagne, l'Estonien confiait des difficultés. "La voiture a l'air de vouloir partir en tête-à-queue en permanence", se désolait-il après l'ES16, empêché de suivre le rythme du vainqueur.

Le plus déçu pouvait encore être, comme lors de la première manche à Monte-Carlo en janvier, au scénario similaire, le Belge Thierry Neuville. Confortablement en tête à la veille de l'arrivée, le vice-champion du monde a tout perdu en heurtant un muret samedi soir sur l'hippodrome de Karlstad. Il a fini le rallye 13e. Dans une courbe sans piège particulier, "une tout petite erreur", d'après lui, a eu des conséquences démesurées sur une piste glacée. "Je suis vraiment déçu pour toute l'équipe" mais "notre approche était la bonne", a-t-il estimé. Le championnat se poursuit avec une 3e manche au Mexique, du 9 au 12 mars.

0
0