Eurosport

Du champion Ogier à l'espoir Camilli : les 8 pilotes à suivre en WRC 2016

Du champion Ogier à l'espoir Camilli : les 8 pilotes à suivre en WRC 2016

Mis à jourLe 21/01/2016 à 09:36

Publiéle 21/01/2016 à 09:35

Mis à jourLe 21/01/2016 à 09:36

Publiéle 21/01/2016 à 09:35

Dans cet article

RALLYE - Sébastien Ogier (Volkswagen) est favori pour un 4e titre mondial consécutif mais la bagarre s'annonce serrée derrière. Quant à Eric Camilli, il va tenter de montrer que la relève chez les Français est déjà là.

Sébastien Ogier (Volkswagen) - 32 ans

Le Français vient de gagner trois titres sans trouver de rival à la hauteur de son talent et on se demande qui va bien pouvoir le contrer. Il sait gagner partout, sur les routes compliquées du Monte-Carlo, face aux spécialistes de la neige, sur la terre lente ou rapide. Sans parler du bitume...

Jari-Matti Latvala (Volkswagen) - 30 ans

Le Finlandais fait régulièrement la promesse de se calmer mais ne tarde jamais à retomber dans ses travers. Il a déjà fini trois fois vice-champion du monde (en 2010 avec Ford, en 2014 et 2015 avec VW) et n'est sûrement pas aussi complet qu'Ogier. Ses meilleurs atouts ? La neige suédoise, la terre finlandaise et le règlement qui oblige son adversaire tricolore à balayer les deux premiers jours sur les épreuves "terre".

Andreas Mikkelsen (Volkswagen) - 26 ans

Plus jeune pilote dans les points en Mondial, en Suède en 2008 (un Top 5), le Norvégien n'a accédé à la consécration que l'an dernier, en Espagne, suite à une faute de Sébastien Ogier dans le dernier chrono. Une victoire qui ne peut que le décomplexer. Reconnu comme régulier (9 podiums eau total en 2015) et polyvalent, il ne peut plus se contenter d'être la troisième lame de VW.

Andreas Mikkelsen (VW) au Rallye de Suède 2015
Andreas Mikkelsen (VW) au Rallye de Suède 2015 - Volkswagen Communication

Hayden Paddon (Hyundai) - 28 ans

Le Néo-Zélandais a été la révélation de 2015, sa première saison complète en WRC. Il a débuté comme remplaçant et a fini avec un statut de leader de l'équipe d'usine et un contrat de trois ans. Non, on ne l'avait pas vu venir et c'est plutôt excitant car on se demande jusqu'où il va aller. Il est là pour secouer le championnat et il devrait par tarder à glaner sa première victoire.

Dani Sordo (Hyundai) - 32 ans

Broyé par Sébastien Loeb pendant de longues années chez Citroën, l'Espagnol sait qu'il ne sera jamais champion du monde. Néanmoins, son expérience reste précieuse pour un team d'usine, et c'est pour ça que Hyundai l'a signé en 2014. Mieux : il a profité de la rétrogradation de Thierry Neuville pour obtenir le statut de n°1 du team. Utile sur la terre, il est attendu sur le bitume, théâtre de sa seule victoire, en 2013 (Allemagne).

Thierry Neuville (Hyundai) - 27 ans

Il devait devenir le rival de Sébastien Ogier… Trop souvent accidenté pour des prises de risques exagérées, le Belge a dilapidé en deux saisons la confiance placée en lui au point d'être recasé dans le team n°2, ce qui lui laisse peu de marge de manœuvre. Il doit surtout penser à préparer une porte de sortie pour 2017.

Thierry Neuville et Dani Sordo (Hyundai) avant le départ du Rally Monte-Carlo 2015
Thierry Neuville et Dani Sordo (Hyundai) avant le départ du Rally Monte-Carlo 2015 - Hyundai Motorsport

Mads Ostberg (Ford) - 28 ans

Trop brouillon, il n'a pas convaincu pendant deux saisons chez Citroën et revient chez Ford par la petite porte. Au volant de la Fiesta, le Norvégien va avoir du mal à accéder au podium.

Eric Camilli (Ford) - 28 ans

Le Français est la dernière trouvaille de ce découvreur de talents qu'est Malcolm Wilson. Il devait une année de test à Toyota avant de débuter en Mondial en 2017 mais Tommi Mäkinen, nouveau patron de la branche rallye de "Toy", en a décidé autrement. Il a peu d'expérience mais le temps pour progresser.

0 commentaire
Vous lisez :