FIA WTCC

WTCC Race of China Q&R : Thed Björk

WTCC Race of China Q&R : Thed Björk
Par FIA WTCC

Le 10/10/2017 à 06:00Mis à jour Le 10/10/2017 à 06:07

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

La Chine est un bon territoire de chasse pour Thed Björk, après que le Suédois a décrocher son premier succès en WTCC dans ce pays la saison dernière.

Et le pilote du Polestar Cyan Racing sera l'un des candidats à la victoire sur le Ningbo International Speedpark, qui accueillera le WTCC pour la première fois ce week-end. 12 points derrière le leader Tiago Monteiro, voici ce que le pilote de 36 ans avait à dire.

Vous attendiez-vous vraiment à être dans la bagarre pour le titre en WTCC ?
"La stratégie était vraiment d'essayer de remporter le championnat. Ma saison a été un peu faite de hauts et de bas car je n'ai pas eu un bon week-end à Budapest par exemple. Je sais où sont mes points forts et sur quoi je dois me concentrer pour le reste de la saison. Etre en deuxième position me procure un bon feeling sur comment je dois aborder la suite de cette saison."

Comment avez-vous rebondi après ce difficile week-end en Hongrie ?
"Cela arrive en WTCC, et j'ai vu ça tellement de fois dans les années passées, et cela arrivera jusqu'à la dernière course lorsque quelqu'un aura un mauvais week-end mais pourra contre-attaquer. C'était mon tour en Hongrie."

Qu'est-ce que cela fait d'être pris dans une course au titre ?
"Je suis juste vraiment heureux et j'espère que ce sera le cas durant le reste de la saison. Nous avons vu qu'il n'était pas aussi facile de remporter le titre cette année que l'an passé pour José Maria Lopez par exemple. C'est bien plus serré maintenant, et cela rend les choses intéressantes. J'espère que nous pourrons nous battre jusqu'à la dernière course."

A quel point sera présente dans votre esprit votre lutte pour le titre en Chine ?
"Je pense toujours aux points que je peux marquer mais je ne risquerai pas tout pour une victoire en course car je dois penser à l'ensemble des choses et cela signifie prendre le plus de points possibles pour le championnat."

La pause était très longue entre la dernière course en Argentine à la mi-juillet et cette reprise en Chine. Comment vous êtes-vous occupé ?
"Eh bien il était important de rester occupé alors je n'ai pas perdu le rythme. J'ai fait du karting, du GT et quelques tests. Le karting est un moyen de se maintenir en forme et également un exercice de réflexes. J'ai un kart 125cc à vitesses, ce qui est vraiment sympa et amusant à piloter mais c'est également rapide. Il y a une piste près de où je vis à Gothenburg et je vais là-bas pour m'entraîner."

Le Ningbo International Speedpark est une étape toute nouvelle. Savez-vous à quoi vous attendre ?
"Par le fait que c'est complètement nouveau, nous devons nous attendre à quelque chose d'inattendu. Je suis concentré sur le fait de faire tout ce que je peux pour apprendre la piste aussi vite que possible avec mes équipiers, mais aussi extraire la performance de la voiture le plus rapidement possible. Ce n'est pas différent d'une autre piste, car l'objectif est toujours le même. Cela rend juste les choses plus intéressantes lorsqu'il s'agit de quelque chose de nouveau."

Quel est la démarche spécifique pour apprendre un nouveau circuit ?
"Ce n'est pas une démarche spécifique car une nouvelle piste implique la même préparation qu'une ancienne piste. Mais il y a peut-être plus de travail de simulateur."

Vous étiez un fan de Shanghai après vous être imposé sur ce circuit en 2016. Avez-vous des sentiments mitigés par le fait que le WTCC ne retourne pas là-bas, mais sur un nouveau circuit à la place ?
"Mon objectif sera de faire la même chose sur cette piste, cela ne me tracasse pas. Peu importe sur quel circuit nous sommes. Nous sommes ici pour courir et pour aller au charbon."

Sachant que les liens de la compagnie chinoise Geely Automobile avec votre équipe, à quel point ce week-end est-il important ?
"C'est un peu un circuit à domicile pour nous et nous avons beaucoup de fans en Chine, mais aussi lorsque nous allons au Japon. Cela procure un sentiment vraiment agréable. C'est un bon endroit pour courir."

D'après ce que vous avez vu du tracé, comment seront les courses d'après vous ?
"C'est tellement difficile à dire pour une nouvelle piste mais si l'on prend en compte le format du WTCC et le nombre de pilotes qui se battent pour le championnat, nous allons avoir de belles courses."

Le Polestar Cyan Racing a une très bonne équipe de pilotes cette saison. Cela vous aide-t-il dans votre course au titre ?
"Il y a une bonne ambiance avec Nicky [Catsburg], Néstor [Girolami] et moi. Vous voulez toujours être le plus rapide mais l'aide que vous pouvez avoir des autres vous aide à vous développer et à être plus rapide, en trouvant de nouvelles choses. Nous allons sur des circuits différents autour du monde avec un temps tellement réduit pour les apprendre, alors c'est vraiment utile d'avoir une bonne ambiance entre les pilotes. Même si d'un autre côté, si vous partagez tout, vous n'avez aucun avantage, c'est la seule façon d'aller de l'avant pour l'équipe et c'est bien pour nous d'être dans cette position."

0
0