Getty Images

Deux jours pour devenir unique : le décathlon de Mayer au crible

Deux jours pour devenir unique : le décathlon de Mayer au crible
Par Eurosport

Le 16/09/2018 à 18:33Mis à jour Le 16/09/2018 à 19:16

DECASTAR - Kevin Mayer a battu le record du monde du décathlon, dimanche à Talence. Le Français a terminé son week-end de rêve avec 9126 points. Il explose la marque d'Ashton Eaton (9045). Voici son dimanche au crible.

100 mètres : 10"55

A Berlin, le mois dernier, lors des Championnats d'Europe, Kevin Mayer avait déjà battu son record personnel en 10"64. Le Français a fait mieux et même beaucoup mieux samedi matin à Talence, en établissant sa nouvelle marquer de référence en 10"55. Un chrono qui lui rapporte d'entrée 963 points et le place sur des bases élevées, avec 60 points d'avance sur son record de France des Jeux de Rio en 2016.

Longueur : 7,80m

Le spectre berlinois planait sur la Gironde avant cette épreuve. Personne, et surtout pas Kevin Mayer, n'avait oublié le zéro pointé des Championnats d'Europe : trois essais mordus qui avaient ruiné ses chances de médaille et de record. Cette fois, Mayer a "assuré" dès son premier bond, avec une performance plus que respectable (7,55m). Son deuxième essai a marqué une nouvelle frustration. Le champion du monde 2017 l'a mordu d'un rien, alors qu'il semblait au-delà proche des huit mètres.

Mais à sa dernière tentative lui a permis de pulvériser son record personnel, vieux de quatre ans (7,55m) avec 7,80m. Il engrange ainsi 1010 points ce qui lui donne un total de 1973 points. Le voilà sur les bases non seulement de son record de France, mais aussi des 9000 points et potentiellement du record du monde d'Ashton Eaton, mais il ne veut surtout pas y penser. "Je sais que vous allez me parler de record du monde, mais je veux juste me faire plaisir sur chaque épreuve, a-t-il tempéré au micro de RMC Sport. J'ai des sensations incroyables, je les avais déjà aux Europe, mais là, j'arrive à les exprimer. Je fais mon petit bout de chemin." Et il le fait bien pour le moment.

Poids : 16m

Pas de record personnel cette fois pour Kevin Mayer. Mais un résultat très correct avec la barre des 16 mètres qui a été atteint dès son premier jet. Le recordman de France n'a pas réussi à améliorer lors de ses deux derniers essais, mais il ajoute tout de même 851 points pour culminer après trois épreuves à 2824 points. A titre de comparaison, lors de son record de France aux Jeux de Rio en 2016, Mayer totalisait 2699 points. Le cap des 9000 points est donc envisageable s'il garde ce rythme.

Hauteur : 2,05m

Une douleur à la hanche, une frayeur, un peu d'agacement... Kevin Mayer n'a pas vécu un concours de tout repos à la hauteur. Gêné par une douleur à la hanche, dont il faut souhaiter qu'elle ne constitue pas un handicap pour la suite de ce décathlon, il a dû avoir recours à son troisième essaie pou effacer 1,99m. Un gros ouf de soulagement, car s'il avait dû se contenter d'une barre à 1,96m, ses temps de passage en auraient été grandement affectés.

Dans la foulée, Mayer a été privé de son premier essai à 2,02m. Le recordman de France n'avait pas compris qu'il était le premier concurrent à devoir s'attaquer à cette barre. Qu'importe, il est passé à nouveau au troisième essai avant de remettre ça à 2,05m. L'essentiel était assuré. Certes, c'est en-deça de son record (2,09m) mais celui-ci remonte à 2012. Lors de son record de France à Rio, Mayer s'était arrêté à 2,04m. Après quatre épreuves, il affiche 3674 points au compteur, et reste sur un rythme susceptible de le faire entrer dans le club des 9000...

400m : 48"42

Une épreuve qui ne constitue pas un point fort du Français,. Sur 400, Kevin Mayer doit d'abord savoir souffrir. Il a tenté de partir très vite, peut-être un trop, et n'a finalement pas battu son record personnel (48"26). En 48"42, il est également resté en-deça de son chrono des Jeux de Rio (48"28).

C'est la seule des cinq épreuves de ce samedi où le Francilien a fait moins bien que lors de son record de France, établi il y a deux ans aux Jeux Olympiques. Mais avec 4563 points, Kevin Mayer a signé la meilleure première journée de sa carrière. Prometteur, puisque la seconde journée regorge d'épreuves que la Français adore, à l'image du 110m haies ou de la perche.

110 m haies : 13"75

On prend les mêmes et on recommence. Kevin Mayer a débuté sa deuxième journée du Decastar comme il avait terminé la première. Sur le 110m haies, le Français a égalé son record personnel en réalisant un joli 13"75. C'est mieux que les 14"02 à Rio en 2016, lorsque le Français avait réalisé son record de France. Si Mayer a déjà couru plus rapidement (13"71), c'était à Paris mais dans le cadre d'un triathlon.

Au coude à coude avec l'Allemand Abele, champion d'Europe à Berlin cet été, Mayer a lancé parfaitement sa deuxième journée qui pourrait l'amener à dépasser la barre symbolique des 9000 points et peut être viser le record du monde d'Ashton Eaton.

Disque : 50,54m

Pour la deuxième épreuve du jour et avant de retrouver la perche qu'il apprécie tant, Kevin Mayer a une nouvelle fois démontré qu'il était dans une forme remarquable à Talence. Après un premier jet à 46,41m, le Français est monté en puissance. Au deuxième essai il a claqué 48,72m avant de réaliser un incroyable 50,54m au troisième et dernier essai.

Devant un public en feu venu encourager le Français dans sa course au record, Mayer réalise ainsi sa meilleure performance sur un décathlon au lancer du disque. C'est presque 4 mètres de mieux que son record de France réalisé à Rio en août 2016 où il avait lancé à 46,78m. Après sept épreuves et avec 6452 points le natif d'Argenteuil est même en avance d'un petit point sur le record du monde d'Asthon Eaton.

Perche : 5,45 m

C'était un tournant dans ce décathlon, et Kevin Mayer le savait. L'an dernier, aux Mondiaux de Londres, il y avait connu une grosse frayeur en frôlant la catastrophe à 5,10m. Un an plus tôt, aux Jeux de Rio, il avait effacé 5,40m. Clairement, il lui fallait se rapprocher de sa performance brésilienne plus que de celle des Mondiaux... Il a fait mieux que ça encore. Le Français a sorti un concours monumental en passant dès son premier essai : 5,05m, 5,25m, 5,35m puis 5,45m. Il a échoué à 5,55m à son premier essai avant d'arrêter les frais pour garder de la fraicheur.

Contrat plus que rempli donc puisque Mayer marque 1051 points pour franchir d'ores et déjà la barre des 7500 points (7503 exactement). Il compte, à deux épreuves de la fin de ce Décastar, 87 points de marge sur le record du monde établi en 2015 par Ashton Eaton. La fatigue s'accumule, mais le champion du monde en titre a plus que jamais les cartes en main pour devenir le nouveau recordman du monde du décathlon. "Et là, on peut commencer à parler de record du monde", a-t-il lui-même avoué au micro du stade.

Javelot : 71,90m

Incroyable. En battant son record personnel sur son tout dernier essai, Kevin Mayer porte son total de points à 8421 points après neuf épreuves. Sauf blessure lors du 1500m, le record du monde d'Ashton Eaton ne peut plus lui échapper. Le Français peut se contenter de 4'49" sur le 1500m pour égaler la marque de l'Américain. Il avait couru en 4'25" à Rio il y a deux ans et en 4'36" aux Mondiaux de Londres. La barre des 9100 points a même de bonnes chances d'être brisée.

Mayer a entamé son concours au disque avec un jet à plus de 66 mètres, ce qui lui a donné une base solide et lui a permis de se "lâcher" sur ses deux dernières tentatives. la deuxième avait la puissance mais a souffert d'une trajectoire trop bombée. Le troisième essai, lui, a été absolument parfait. Désormais, il ne reste plus qu'à parachever ce chef d'oeuvre, dans un stade de Talence en transe depuis le début de cette deuxième journée.

1500m : 4'36''11

Il lui ne manquait plus grand chose. Juste 1500 mètres pour rallier le paradis. Kevin Mayer n'a pas pris de raccourci pour devenir le plus grand. Il y est allé à son rythme, à son train. Sa marge était suffisamment grande pour qu'il n'ait pas à se poser trop de questions. A 4''49, il effaçait Ashton Eaton des tablettes. Il s'est offert le luxe de passer la barre inimaginable des 9100 points.

En 4'36''11, Kevin Mayer a porté le record du monde à 9126 points, soit 81 points de puis que son prédécesseur. Et 100 tout rond de plus que Roman Sebrle, premier homme à 9000 points. Tout bonnement exceptionnel.

0
0