Un mois après l'immense déception des Jeux Olympiques de Tokyo (une seule médaille d'argent pour Kevin Mayer au décathlon), les Bleus sont complètement absents du feu d'artifice final de l'athlétisme, à Zürich. Quelques blessures ou fins de saison prématurées ont suffi à priver la France de la compétition zurichoise, une nouvelle preuve du manque de densité et de profondeur du réservoir tricolore.

Lavillenie au bout de lui-même, Duplantis en superman : superbe finale à la perche

Trois Français avaient réussi à se qualifier pour la finale de leur discipline (il fallait marquer suffisamment de points sur le circuit dans la saison) mais ont décliné: Pascal Martinot-Lagarde (110 m haies) est blessé (déchirure aux ischio-jambiers de la jambe gauche), Djilali Bedrani (3.000 m steeple) et Renaud Lavillenie (perche) ont mis un terme à leur saison. Quatre autres athlètes auraient pu bénéficier des forfaits pour s'inviter en Suisse: mais Mehdi Belhadj (3.000 m steeple) s'est blessé à la cheville droite à Paris le 28 août, et Wilhem Belocian, Aurel Manga (110 m haies tous les deux) et Wilfried Happio (400 m haies), ont déjà coupé.
Athlétisme
Marathon de Berlin : Bekele battu, son compatriote Adola vainqueur
HIER À 11:34
Aucune Française n'était en mesure de se qualifier pour Zürich. Mélina Robert-Michon n'était que 9e au classement du lancer du disque, et les six places pour la finale ont été prises par les six premières du classement. Enfin, les Bleus peuvent regretter que le marteau (Alexandra Tavernier, Quentin Bigot) et les épreuves combinées (Kevin Mayer), ne figurent pas au programme de la Ligue de diamant.
Athlétisme
Keitany prend sa retraite à 39 ans
22/09/2021 À 14:23
Athlétisme
"C’est limite dégradant d’être fort en sport" : Mayer dénonce les manques de l'école française
21/09/2021 À 11:56