Getty Images

Championnats d'Europe : les jeunes prennent le pouvoir chez les Bleus

La jeunesse au pouvoir chez les Bleus
Par AFP

Le 28/02/2019 à 13:56

CHAMPIONNATS D'EUROPE - L'équipe de France d'athlétisme se présente en nombre à l'Euro en salle de Glasgow de vendredi à dimanche, principalement avec de jeunes athlètes qui peuvent acquérir de l'expérience avant les Jeux olympiques 2020 et surtout l'édition 2024 à Paris.

Des jeunes athlètes en quête d'expérience. C'est une Equipe de France rajeunie qui va disputer l'Euro en salle de Glasgow de vendredi à dimanche "Glasgow c'est à la croisée des chemins avec 2020 et 2024. On ouvre les critères de sélection pour laisser des jeunes émerger", explique à l'AFP le DTN Patrice Gergès, présent en Ecosse à la tête d'un groupe de 45 athlètes (20 femmes et 25 hommes) à la moyenne d'âge de 24 ans.

Avec 13 bizuths et seulement trois trentenaires, l'équipe de France propose "une revue d'effectif" à Glasgow, "pas un objectif majeur" selon le DTN. C'est l'occasion de faire progresser quelques unes de ses pépites en vue des Jeux olympiques de Paris en 2024 comme la polyvalente Solène Ndama (20 ans). La Bordelaise s'était révélée à l'Euro de Berlin l'été dernier en atteignant la finale du 100 m haies. Elle a de nouveau brillé aux championnats de France il y a deux semaines en titillant le record de France du pentathlon (finalement 4672 points à 51 points du record d'Antoinette Nana Djimou).

Quelles chances de médailles ?

Ndama a décidé de doubler à Glasgow le pentathlon (vendredi), dont elle détient la meilleure performance européenne, puis le 60m haies (dimanche).

Solène Ndama

Solène NdamaGetty Images

Très jeune à Glasgow, l'équipe de France devrait largement changer de visage cet automne à Doha aux Championnats du monde (27 septembre - 6 octobre), où chaque athlète devra être en mesure de viser au moins la finale, selon Patrice Gergès.

Pour les médailles, les regards se tournent notamment vers le 60m haies messieurs où se présentent trois chances sérieuses de podium : Pascal Martinot-Lagarde, champion d'Europe en 2015 puis 2e en 2017, Aurel Manga, médaillé de bronze mondial l'an dernier en salle, et Wilhem Belocian, 3e en 2015 du triplé français sur la distance derrière Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou. Chez les femmes, la demi-fondeuse Rénelle Lamote, vice-championne d'Europe l'été dernier à Berlin, fait partie des favorites du 800m.

0
0