Getty Images

Championnats d'Europe : Laura Muir rêve de doublé à la maison

Muir rêve de doublé à la maison
Par AFP

Le 28/02/2019 à 13:57

CHAMPIONNATS D'EUROPE - L'Ecossaise Laura Muir, nouvelle tête d'affiche de l'athlétisme britannique, vise un deuxième doublé 1.500/3.000m à l'Euro en salle de Glasgow, la ville de ses études, de vendredi à dimanche.

Dans les rues de Glasgow, c'est la maigre silhouette de Laura Muir qui orne les affiches des Championnats d'Europe. Entre la transparence liée au photomontage et la pâleur très britannique de son teint de peau, on pourrait croire à un énième fantôme écossais. Mais Laura Muir est bien réelle et c'est la star de ces championnats, l'héritière de la grande tradition britannique du demi-fond allant du double champion olympique Lord Sebastian Coe (1980 et 1984 sur 1.500m) au quadruple champion olympique Sir Mo Farah (doublé 5.000/10.000m en 2012 et 2016), qui a bifurqué sur marathon.

Déjà double championne d'Europe en salle sur 1.500 et 3.000m en 2017, Muir s'attaque de nouveau au même doublé : une folie si l'on en croit le programme qui lui fera courir les séries du 1.500m deux heures et demie avant la finale du 3.000 m vendredi. "Je le tente seulement parce que je me sens assez forte et suffisamment en forme pour le faire", a indiqué la native d'Inverness à la BBC. "Je ne viens pas pour réaliser une performance médiocre. Je veux courir et tout éclater. D'autant plus que c'est à Glasgow", où elle a décroché son diplôme de vétérinaire en avril dernier.

En plus de sa réussite universitaire, Muir a réalisé en 2018 sa meilleure saison: elle a décroché deux médailles aux Mondiaux en salle, puis remporté le titre européen et la Ligue de diamant sur 1.500m.

Le phénomène Ingebrigtsen

Coureuse au tempérament de feu, la petite brune (1,61m) aux pommettes relevées est aujourd'hui quasiment la seule européenne à pouvoir concurrencer les Kényanes et les Ethiopiennes en demi-fond. De quoi lui permettre de voir plus loin que Glasgow, alors qu'elle avait échoué aux Jeux De Rio (7e) après avoir emballé la course : "J'adorerais monter sur le podium à Doha (aux Mondiaux cet automne), ce serait cocher cette dernière case qu'il me manque".

Laura Muir

Laura MuirGetty Images

Muir capte d'autant plus facilement la lumière que les grandes stars sont peu nombreuses à Glasgow, un constat récurrent en salle: seuls trois athlètes sacrés champions du monde à Londres en 2017 en plein air fouleront la piste écossaise : le Norvégien Karsten Warholm (400m mais sacré sur les haies), la Russe Mariya Lasitskene (saut en hauteur) et la Grecque Ekaterina Stefanidi (saut à la perche).

L'autre principale attraction des championnats sera aussi alignée sur le 1.500m mais chez les hommes: le phénomène norvégien Jakob Ingebrigtsen brigue, à seulement 18 ans, un nouveau titre européen après les deux décrochés cet été à Berlin (1.500 et 5.000m). Etourdissant de précocité, Ingebrigtsen a battu la semaine dernière l'Ethiopien Samuel Tefera, un autre jeune prodige (19 ans), qui venait pourtant de s'emparer du record du monde du 1.500m!

0
0