La soirée de l'équipe de France prend une belle tournure. Quelques instants après la médaille de bronze obtenue par Pierre-Ambroise Bosse sur le 800m, Morad Amdouni a décroché sa deuxième médaille individuelle dans ces championnats d'Europe de Berlin en allant chercher le bronze lors du 5000 mètres, samedi soir à l'Olimpiastadion. Quelques jours après son sacre sur le 10 000 mètres, qu'il a lui-même qualifié d'acte de renaissance, l'athlète de 30 ans a ajouté une sixième médaille au tableau d'affichage de l'équipe de France.

Championnats d'Europe
Pas aussi prolifique qu'attendu, Berlin laisse un goût amer aux Bleus
13/08/2018 À 08:28

Aux avant-postes dans la finale de la course, le Français s'est montré impuissant pour aller bousculer les frères Ingebrigtsen. Déjà titré sur le 1500m, une victoire qui lui a permis de devenir le plus jeune champion d'Europe de l'histoire à 17 ans et 324 jours, Jakob Ingebrigtsen a ajouté un nouveau sacre à une carrière qui s'annonce plus que prometteuse. Le Norvégien a devancé son frère Henrik. Hamdouni a, lui, résisté au retour de l'Italien Yemaneberhan Crippa sur la ligne

J'ai manqué de jus

Malgré ce nouveau podium, le Français reste sur un goût amer. "Je cours pour la gagne, je voulais tenter ce doublé mais j'ai manqué de jus, de récupération", a-t-il déclaré. "Il fallait que je savoure mon premier titre sur 10.000 m, je n'ai pas pu dormir, j'avais des sollicitations que je ne pouvais pas refuser. Aujourd'hui, Jakob (Ingebrigtsen, ndlr) n'était pas battable. Je ne regrette rien mais la 2e place était dans mes cordes."

"Vous avez vu que pas mal de coureurs de 10.000 m ont abandonné et ce n'était pas facile face aux frères Ingebrigtsen qui ont couru le 1500 m (vendredi, ndlr)", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas une excuse mais cela a joué à leur avantage."