Getty Images

Championnats d'Europe - Lamote, Martinot-Lagarde, Bosse et Lavillenie au programme de vendredi

Le programme de vendredi : Lamote rêve de consécration, les hurdleurs en quête d'exploit

Le 10/08/2018 à 08:47Mis à jour Le 10/08/2018 à 23:26

BERLIN 2018 - Favorite du 800m, Rénelle Lamote va tenter d'apporter ce vendredi un troisième titre à la France dans ces championnats d'Europe d'athlétisme. Les hurdleurs (Martinot-Lagarde, Manga, Darien) tenteront d'accrocher une médaille tout comme Assanni-Issouf et Diallo en triple saut. Lavillenie (qualifications à la perche) et Bosse (demies du 800m) seront également à suivre. Un menu copieux.

Les finales

Hauteur femmes (19h22)

Double championne du monde en titre, Marya Lasitskene va tenter de décrocher (enfin) son premier titre européen et succéder à la néo-retraitée espagnole, Ruth Beitia, sacrée lors des trois dernières éditions. La Russe, qui court sous bannière neutre, a connu un coup d'arrêt le 13 juillet dernier, à Rabat, où sa série de 45 victoires consécutives a pris fin. Mais pas de quoi lui enlever sa pancarte d'énorme favorite. Elle détient la meilleure performance mondiale de l'année (2,04m). Et sa principale rivale, l'Italienne Elena Vallortigara, a été éliminée en qualifications. La route vers l'or semble dégagée.

Mariya Lasitskene - Londres, Ligue de diamant 2018

Mariya Lasitskene - Londres, Ligue de diamant 2018Getty Images

Jeanine Assani-Issouf et Rouguy Diallo vont tenter de se mêler à la bataille pour le podium. La première est la 4e meilleure performeuse de la saison parmi les engagées (14,43m). La seconde, âgée de 23 ans, a franchi un grand cap cette saison, et elle vient de battre son record lors des qualifications (14,27m). La favorite est la Grecque Paraskevi Papahristou, auteur de 14,60m le mois dernier et 3e à Amsterdam en 2016. Jamais la France n'a remporté une médaille internationale en triple saut féminin. Première vendredi ?

Jeanine Assani-Issouf lors des championnats de France d'athlétisme à Albi, 2018

Jeanine Assani-Issouf lors des championnats de France d'athlétisme à Albi, 2018Getty Images

Heptathlon (longueur, javelot et 800m - dernière épreuve à 20h20)

Reine de la discipline depuis deux ans, Nafissatou Thiam a connu une première journée bien compliquée. Hormis au poids (nouveau record personnel avec 15,35m), la Belge n'a fait que décevoir et se classe à la deuxième place avant les trois dernières épreuves (3930 points). La Britannique Katarina Johnson-Thompson occupe la tête avec 4017 pts. Rien n'est évidemment perdu pour la championne du monde et olympique en titre. Mais il lui faudra hausser le ton si elle veut s'éviter une immense déconvenue. Côté français, Esther Turpin a fait une belle entame (100m haies et hauteur) avant de rentrer dans le rang. Elle occupe la 12e place avec 3585 pts. Diane Marie-Hardy est plus loin (22e, 3460 pts).

Nafissatou Thiam lors des championnats d'Europe d'athlétisme

Nafissatou Thiam lors des championnats d'Europe d'athlétismeGetty Images

Javelot femmes (20h25)

Alexie Alais a déjà rempli sa mission en atteignant la finale. À 23 ans, la lanceuse du CA Montreuil 93 est là pour apprendre pour son premier grand championnat. Ella a obtenu jeudi la 12e et dernière place qualificative grâce à un jet à 59,29m (le meilleur jamais enregistré pour une Française en grand championnat), tout près de son record personnel (60,59m), établi en mai dernier.

En qualif', Christin Hussong a frappé fort en claquant la 4e performance mondiale de l'année (67,47m), la 2e sur le continent. Devant son public, l'Allemande sera la principale menace pour la Biélorusse Tatsiana Khaladovich, championne d'Europe en titre. Barbora Spotakova n'est pas là. La double championne du monde et olympique a pris une année de break pour donner naissance à son 2e enfant.

400m haies femmes (20h50)

Le titre devrait se jouer entre ces quatre concurrentes : la Suisse Sprunger (54''79 cette saison), l'Italienne Pedroso (54''98), l'Ukrainienne Ryzhykova (54''82), et la Britannique Doyle (54''80). Toutes se tiennent en moins de deux dixièmes cette année. Ryzhykova a été la plus rapide lors des demies, signant son meilleur chrono de la saison. Mais Sprunger, seule rescapée du podium de 2016 (3e), a aussi fait preuve d'une belle maîtrise en dominant sa série.

400m hommes (21h05)

Matthew Hudson-Smith est le grand favori pour conquérir son premier titre d'envergure, après deux premiers podiums aux championnats d'Europe (2e en 2014, 3e en 2016). Le Britannique de 23 ans est le meilleur performeur de l'année sur le continent (44''63), un chrono qu'il peut largement améliorer vu sa démonstration en demies (44''76 en se relâchant complètement sur les 50 derniers mètres). Avec ses 44''73 en juin dernier, l'Espagnol Oscar Husillos est le principal outsider. À moins que les frères Borlée (Kevin et Jonathan) ne retrouvent leur éclat d'antan.

Vidéo - Impressionnant de facilité, Hudson-Smith a validé sa présence en finale du 400m

01:11

800m femmes (21h20)

C'est le grand jour pour Rénelle Lamote. Tous les feux sont au vert dans sa quête de son tout premier titre international. Meilleure performeuse européenne de l'année et très à son aise en demies, la Française a tout pour s'offrir (enfin) l'or, deux ans après une médaille d'argent à Amsterdam. Attention tout de même à un éventuel traquenard britannique. Sharp, Oskan-Clarke et Tracey pourraient tenter de jouer la course d'équipe pour déjouer les plans de la Tricolore.

Vidéo - 800 mètres : En patronne, Lamote se qualifie pour la finale

02:26

110m haies (demies à 19h10 et finale à 21h35)

Derrière l'ogre Shubenkov, trois flèches tricolores. Pascal Martinot-Lagarde, Aurel Manga et Garfield Darien vont devoir passer le cap des demies avant de rêver d'un podium. Mais hormis un miracle, ils ne peuvent véritablement espérer mieux qu'une médaille d'argent. L'or semble promis au Russe, qui court sous pavillon neutre. Le champion du monde est le seul sur la scène internationale à être descendu sous les 13'' cette année (12''93). Et sa marge chronométrique s'élève à 25 centièmes sur son premier rival européen, l'Espagnol Orlando Ortega. C'est énorme, mais rien n'est jamais joué d'avance en 110m haies. Tâche à Martinot-Lagarde et cie de profiter d'une éventuelle déconvenue de l'immense favori.

Pascal Martinot-Lagarde et Aurel Manga lors du 60 mètres haires des championnats de Franc en salle.

Pascal Martinot-Lagarde et Aurel Manga lors du 60 mètres haires des championnats de Franc en salle.Getty Images

Finale 1500m hommes (21h50)

Ce pourrait être la belle histoire de ces championnats. En tout cas, ils rêvent de l'écrire. Après avoir réussi à se qualifier pour la finale, les trois frères Ingebrigtsen sont en quête d'un incroyable triplé lors de cette finale du 1500m. Filip (25 ans, champion d'Europe en titre) et Jakob (17 ans !) sont les deux meilleurs performeurs européens de l'année. Et l'ainé, Henrik (27 ans), n'est pas un manche non plus puisqu'il avait été sacré en 2012, et reste sur une 3e place en 2016. L'exploit est possible. Il serait inoubliable, pour la Norvège et l'athlétisme en général.

Le programme (et les Français à suivre)

19h10 - Demi-finales du 110m haies : Aurel Manga, Garfield Darien, Pascal Martinot-Lagarde

19h22 - Finale de la Hauteur Femmes

19h32 - Demi-finales du 800m Hommes : Pierre-Ambroise Bosse

19h48 - Demi-finales du 200m Femmes

20h07 - Finale du Triple saut Femmes : Jeanine Assani-Issouf, Rouguy Diallo

20h20 - Heptathlon - 800m (épreuve finale) : Diane Marie-Hardy, Esther Turpin

20h25 - Finale du Javelot Femmes : Alexie Alais

20h50 - Finale du 400m haies Femmes

21h05 - Finale du 400m Hommes

21h20 - Finale du 800m Femmes : Rénelle Lamote

21h35 - Finale du 110m haies : ?

21h50 - Finale du 1 500m Hommes

0
0