Des résultats en berne à Monaco, mais Caster Semenya fait fort

Des résultats en berne à Monaco, mais Semenya fait fort
Par AFP

Le 15/07/2016 à 23:15Mis à jour Le 15/07/2016 à 23:49

Pour son 30e anniversaire, le meeting Herculis, 9e étape de la Ligue de diamant d'athlétisme, n'a pas allumé de feu d'artifice, comme si la tristesse de l'attentat de Nice toute proche avait déteint sur les résultats, vendredi soir à Monaco.

"Vu les circonstances, c'est bien que le meeting ait pu avoir lieu", a souligné néanmoins Sebastian Coe, président de la Fédération internationale (IAAF), venu en proche voisin. "Nice, c'est un moment très triste. C'est bien de pouvoir témoigner notre soutien aux familles des victimes. Mes pensées et mes prières les accompagnent", a déclaré la Néo-Zélandaise Valerie Adams, vainqueur du poids, discipline qu'elle domine depuis 2007. Sous les yeux de Coe, double champion olympique du 1500 m (1980/1984), le demi-fond a constitué une fois encore le plat fort de la soirée monégasque.

Semenya comme en 2009

La Sud-Africaine Caster Semenya a amélioré la meilleure performance mondiale (MPM) du 800 m en 1'55''33, la seule du meeting, nettement mieux que sa précédente (1'56''64, le 22 mai à Rabat). Impressionnante de puissance dans la dernière ligne droite, Semenya a également battu son record national qui datait de 2009, avant que la demi-fondeuse ne remporte le titre mondial à Berlin.

Le Kényan Asbel Kiprop, qui avait habitué le stade Louis-II à des performances superlatives sur 1500 m ces dernières années, a eu un coup de moins bien. Mais le Kenya a des ressources : le triple champion du monde seulement sixième, le jeune Ronald Kwemoi (3'30''49) et Elijah Motonei Manangoi (3'31''19) ont pris la place de leur chef de file.

Et, au 3000 m dames, le Kenya a réalisé le triplé, avec Hellen Obiri en patronne (8'24''27). Sur 3000 m steeple, à défaut de descendre sous les 8 minutes, son objectif déclaré, Conseslus Kipruto a poursuivi sa moisson de victoires cette saison. Et le plus jeune de la patrouille kényane a joué au chat et à la souris avec ses compatriotes, en 8'08''11.

Schippers applaudie

La sculpturale néerlandaise Dafne Schippers, la plus applaudie du lot, a dominé le 100 m en 10''94, face à un vent de 0,5 m/s. "Je me sens en forme, la course était bonne avec un départ correct, un domaine que je travaille beaucoup à l'entraînement. Mais les derniers 20 mètres étaient plus durs, je le sentais", a précisé la sprinteuse d'Utrecht.

Le champion du monde sud-Africain Wayde Van Niekerk a conservé la maîtrise du 400 m, le jour de ses 24 ans, en 44''11.

Enfin, de la joie à l'effondrement, l'Italien Gianmarco Tamberi a éprouvé la palette des sentiments. Après avoir remporté la hauteur, avec un nouveau record national (2,39 m), le showman s'est fait mal à la cheville gauche, celle de l'appel, lors de la seconde tentative avortée à 2,41 m. Et de pleurer en répétant: "Pourquoi, pourquoi?". Même si les premières radiographies n'ont rien révélé de fracture, le rêve de briller à Rio est plus futile désormais.

0
0