Getty Images

Pour Kendra Harrison, c'est "no limit"... et pas que sur 100m haies

Pour Kendra Harrison, c'est "no limit"... et pas que sur 100m haies
Par AFP

Le 20/07/2017 à 23:10Mis à jour Le 20/07/2017 à 23:15

L'Américaine Kendra Harrison, qui espère battre son record du monde du 100 m haies (12"20) vendredi lors du meeting de Monaco, a indiqué jeudi ne pas se fixer de limite, sur sa distance fétiche comme sur d'autres épreuves où elle souhaite s'aligner à l'avenir.

Battre son record du monde du 100 mètres haies sur la piste de la Principauté, à quelques jours des Mondiaux de Londres (4-13 août) ? "C'est possible", a lancé Harrison lors d'une conférence de presse à Monaco.

L'athlète américaine, qui a approché en Hongrie le 4 juillet dernier sa marque planétaire en 12"28, est revenue sur sa progression fulgurante, qui l'incite à refuser de se fixer la moindre limite chronométrique. "Il y a quelques années, on pensait qu'il était impossible de descendre sous les 12 secondes (au 100 m haies)", s'est-elle souvenu. Mais "avec mon coach (ndlr : Edrick Floréal), désormais, on y pense, en étudiant les améliorations techniques à apporter lors du franchissement des haies", a révélé l'étudiante de l'Université du Kentucky.

Âgée de 24 ans, l'éclectique Harrison, qui s'était illustrée à ses débuts sur les haies basses du 400 m, épreuve qu'elle ne pratique plus depuis deux ans et demi, a également confié qu'elle ne repoussait pas l'idée de revenir à cette distance, pour tenter le doublé des haies aux Mondiaux 2019, ce qui constituerait une première. En 2018, année sans Jeux ni Mondiaux en plein air, la jeune femme pourrait aussi se produire sur 100 et 200 mètres, a indiqué la malheureuse des derniers Jeux de Rio.

Le fardeau olympique

Seulement sixième des sélections américaines 2016 sur 100 mètres haies, Harrison avait en effet raté la qualification pour les JO alors qu'elle allait battre le record du monde quelques jours plus tard à Londres, retranchant d'un centième la vieille référence de la Bulgare Yordanka Donkova (1988). "C'est un fardeau que je vais porter jusqu'aux Jeux de Tokyo en 2020", a consenti la gracile Kendra.

Kendra Harrison lors de son 100m haies historique, vendredi 22 juillet 2016

Kendra Harrison lors de son 100m haies historique, vendredi 22 juillet 2016AFP

0
0