À deux semaines de l'ouverture des Jeux Olympiques (23 juillet-8 août), le meeting de Ligue de diamant de Monaco offre vendredi un avant-goût de l'évènement avec un casting de choix, emmené par Karsten Warholm et la fine fleur du sprint américain.

100m hommes: Bromell à la tête de l'escadron US

Les trois qualifiés américains sur 100m (Trayvon Bromell, Ronnie Baker, Fred Kerley) se retrouvent sur le Rocher, juste avant d'en découdre à Tokyo. Guidé par Bromell, l'homme le plus rapide de l'année (9"77), le trio US n'aura pas la partie facile face au Sud-Africain Akani Simbine, qui vient de battre mardi le record d'Afrique (9"84), et le Canadien Andre de Grasse, 3e des Jeux de Rio.
Tokyo 2020
Comme Warholm, ils ont réussi un record "beamonesque" aux Jeux
03/08/2021 À 09:41

Trayvon Bromell

Crédit: Getty Images

400m haies: Warholm sans rival

Karsten Warholm sera bien seul au départ du 400m haies. Le tout frais recordman du monde (46"70) était censé affronter Rai Benjamin, 3e performeur de tous les temps, pour ce qui promettait d'être une répétition générale avant la grande explication entre les deux hommes aux JO. Mais l'Américain a préféré souffler après les "Trials" et ne pas quitter les États-Unis à l'approche des Jeux. Sans Benjamin, Warholm sera donc intouchable. Reste l'inconnue du chrono, qui pourrait encore descendre, huit jours après l'exploit historique réussi devant son public à Oslo dès sa première sortie de la saison.

Karsten Warholm

Crédit: Imago

"Battre le record du monde de Kevin Young a été un véritable soulagement, la chasse a été longue mais il y a toujours des choses à améliorer. J'ai bien récupéré physiquement et mentalement. J'espère que je n'ai pas fait encore la course parfaite et j'attends beaucoup de la course de vendredi", a déclaré le Norvégien jeudi.

Triple saut dames : Rojas, un record avant l'or ?

Cette fois sera-t-elle la bonne ? Comme à chacune de ses apparitions, c'est le record du monde du triple saut (15,50 m) que convoitera Yulimar Rojas. La Vénézuélienne, qui a échoué à seulement sept centimètres de la marque de l'Ukrainienne Inessa Kravets, le 22 mai, en a les moyens et se verrait bien enfoncer le clou juste avant d'embarquer pour Tokyo où elle sera la grandissime favorite pour glaner sa première médaille d'or olympique après l'argent raflé en 2016 à Rio. "Je suis dans la forme de ma vie", a lâché jeudi celle qui rêve de devenir la première femme à atteindre 16 m.

1500m : Ingebrigtsen et Hassan en vedettes

Après son forfait à Oslo en raison d'un mal de gorge, Jakob Ingebrigtsen effectue son retour sur la piste sur 1500m dont il détient le titre européen, avec le 5000m. Le prodige norvégien (20 ans) se frottera notamment au champion du monde Timothy Cheruiyot, revanchard après sa surprenante 4e place aux sélections kényanes qui le prive des JO. Après avoir fait tomber Joshua Cheptegei sur 5000 m le 10 juin à Florence, Ingebrigtsen pourrait de nouveau frapper un grand coup et annoncer la couleur pour Tokyo.

La Néerlandaise Sifan Hassan testera sa vitesse face à la championne olympique Faith Kipyegon

Crédit: Getty Images

Chez les dames, la Néerlandaise Sifan Hassan, médaillée d'or mondiale de la distance en 2019 et qui doublera 5 000m et 10 000m à Tokyo, testera sa vitesse face à la championne olympique Faith Kipyegon qu'elle a dominée à Florence.
Athlétisme
Quelle claque : Hassan améliore de plus de 10 secondes le record du monde du 10 000m
06/06/2021 À 14:09
Championnats d'Europe en salle
Jakob Ingebrigtsen impressionne lors des séries du 1.500m
01/03/2019 À 16:03