Imago

Doucouré peut y croire

Doucouré peut y croire
Par Eurosport

Le 20/08/2008 à 19:30Mis à jour

Troisième de sa demi-finale, Ladji Doucouré s'est qualifié pour la finale avec la manière en 13"22. Au contraire de Samuel Coco-Viloin. Sur 200m, Muriel Hurtis n'ira pas en finale. Romain Mesnil a débuté ses qualifications. Manuela Montebrun n'a pu faire

.110 M HAIES, DEMI-FINALES
Les Français engagés : Ladji Doucouré (qualifié pour la finale) et Samuel Coco-Viloin (éliminé)

Ladji Doucouré est présent au rendez-vous. Engagé dans la demi-finale la plus relevée en compagnie de Robbles et Payne, le Français n'a pas fait de complexe. Troisième de sa demie en relâchant dans les derniers mètres, le champion du monde 2005 a amélioré sa meilleure performance de l'année de 11 centièmes. Le podium est à porter de pointes pour celui qui a réalisé avec 13"22 le troisième temps des demi-finales. Le Cubain et recordman du monde Dayron Robbles sera intouchable. Derrière, la boîte se jouera entre Payne, Oliver, qui a semblé un peu emprunté ce mercredi, et Doucouré. "Je suis assez content. Il (Dayron Robles) montre qu'il est là. En finale, je vais essayer d'être avec lui pour espérer faire quelque chose. Il faut être ambitieux, il va falloir fighter", a annoncé le Tricolore au micro de France 2. Samuel Coco-Viloin n'a pas connu la même réussite. Huitième de sa demie (13"65), il était condamné à l'exploit et ne verra pas la finale olympique.

.MARTEAU DAMES, FINALE
Le podium : 1. Miankova (Blr) - 2. Moreno (Cub) - 3. Zhang (Chn)

La Française engagée : Manuela Montebrun

Première Française en lice dans le Nid d'Oiseau de Pékin ce mercredi, Manuela Montebrun a tout tenté en finale du marteau. Avec 72,54m, la Lavalloise a pris la 5e place, bien loin de son meilleur lancer de l'année (74,40m). Auteure de la meilleure performance mondiale de la saison 2008 (77,32m), la Bélarusse Oksana Miankova a tenu parfaitement son rôle de favorite en s'adjugeant la médaille d'or avec un jet à 76,64m. La Cubaine Yipsi Moreno a dû se contenter de la 2e place avec 75,20m au 5e essai. Bien que poussée par les 90 000 spectateurs du Nid d'Oiseau, la Chinoise Zhang Wenxiu n'a pu faire mieux que troisième avec 74,32m.

.200 M MESSIEURS, FINALE
Aucun Français engagé

Cette fois-ci, il est allé au bout de son effort. Cette fois-ci, il n'a pas voulu couper son effort à 20 mètres de la ligne d'arrivée comme il l'avait fait lors de la finale du 100m dimanche. Au terme du demi-tour de piste le plus rapide de l'histoire, Usain Bolt s'est offert un deuxième titre olympique sur la piste du Nid d'Oiseau de Pékin. Sans rival, le Jamaïcain a aussi et surtout effacé son 200m en 19"30. Oui, oui, 19"30 ! Soit deux centièmes de moins que la mythique marque de l'Américain Michael Johnson établie il y a douze ans en finale des Jeux d'Atlanta. Un record vieux de douze ans et qu'on croyait éternel. Un record qui fait désormais partie du passé. La faute à un Jamaïcain qui a fêté ses 22 ans avec un jour d'avance. La faute au nouveau phénomène de l'athlétisme mondial.

.200 M FEMMES, DEMI-FINALES
La Française engagée : Muriel Hurtis (éliminée)

Le défi de Muriel Hurtis était trop élevé. La Française s'était fixée la finale comme objectif à Pékin. Celle-ci se disputera sans la belle Tricolore. Au couloir 4 de la seconde demi-finale, Hurtis n'a pris que la cinquième place en 22"71, loin derrière l'Américaine Allyson Felix, victorieuse en 22"33. Marshevet Hooker (22"50), Sherone Simpson (22"50) et Cydonie Mothersill (22"61) ont décroché leur ticket pour la finale. Dans la première demi-finale, les deux Jamaïcaines Veronica Campbell-Brown (22"19) et Kerron Stewart (22"29) n'ont pas tremblé. L'Américaine Muna Lee (22"29) et la Bahaméenne Debbie Ferguson-McKenzie (22"51) sont en finalement également.

.PERCHE HOMMES, QUALIFICATIONS
Les Français engagés : Romain Mesnil (éliminé) et Jérôme Clavier (qualifié)

Sur les deux Français qui étaient en mesure de se qualifier pour la finale, seul Jérôme Clavier est parvenu à franchir les qualifications. Pour cela, il suffisait d'effacer 5,65m alors que la barre de qualification avait été fixée à 5,75m. les organisateurs ont finalement décidé de retenir ces 13 athlètes pour la finale (au lieu de 12 normalement). Romain Mesnil, vice-champion d'Europe et vice-champion du monde de la perche, a, lui, dû se contenter d'un saut à 5,55 m et a été éliminé en qualifications, comme lors de ses deux précédentes participations aux jeux Olympiques. A noter que l'Américain Brad Walker, champion du monde en titre et auteur de 6,04m cette saison, est également passé à la trappe.

.400M HAIES DAMES, FINALE
Podium : 1.Walker (JAM), 2.Tosta (USA), 3.Danvers (GBR)

0
0