AFP

Triste comme Djhone

Triste comme Djhone
Par Eurosport

Le 21/08/2008 à 08:45Mis à jour

Pas de médaille pour Leslie Djhone sur 400m. Touché à la cuisse en début de course, le Français n'a pris que la 5e place en 45"11. Les Etats-Unis s'offrent un triplé. LaShawn Merritt, au-dessus du lot, a surclassé son compatriote Jeremy Wariner, s'imposan

400M HOMMES - FINALE

Le Podium : 1. Merritt (E-U) 43"75 - 2. Wariner (E-U) 44"74 - 3. Neville (E-U) 44"80

Il a dû rapidement comprendre qu'il ne serait pas capable de se mêler à la bataille. Victime d'une blessure à une cuisse au moment de quitter les starting-blocks, Leslie Djhone n'a pu faire mieux qu'une 5e place en finale du 400m. Le recordman de France (44"46), qui a reconnu "n'avoir jamais pu accélérer" peut et doit sûrement nourrir des regrets. Une place sur le podium était largement à sa portée au vu du résultat final de ce tour de piste. Sur le tartan du Nid d'Oiseau, Djhone a couru bien moins vite qu'en demi-finale il y a deux jours.

Mardi, le Français avait remporté sa série en 44"79. Ce jeudi, aux alentours de 15h20, et sur une piste détrempée, l'élève de François Pépin a effacé son 400m en 45"11. S'il avait couru aussi vite qu'en demi-finale, Djhone aurait été médaillé de bronze de cette finale, car devant, hormis le vainqueur, ce n'est pas allé très vite. Mais, avec des si, on pourrait mettre Pékin dans un vase rouleau de Chine, n'est-ce pas ? Après une 7e place décrochée à Athènes en 2004, Djhone doit aujourd'hui se contenter de cette 5e place. "J'ai bien construit ma saison, j'ai bien construit mes séries, j'ai bien construit ma demie. J'attendais la cerise sur le gâteau et le gâteau a explosé en vol", a reconnu le cinquième des derniers Mondiaux.

Merritt ridiculise Wariner

La médaille de bronze est revenue à un troisième Américain. Grâce à un magnifique plongeon sur la ligne, David Neville (44"80) a devancé le Bahaméen Christopher Brown (44"84). Après celui réussi sur 400m haies, les Etats-Unis signent un nouveau triplé à Pékin. A vrai dire, le 400m a rarement échappé aux athlètes US. Depuis 1956, seuls le Jamaïcain Alberto Juantorena, unique homme à avoir signé un doublé 400-800m aux JO en 1976, et le Russe Viktor Markin, en 1980, sont parvenus à devancer l'armada américaine. Et quand on sait qu'à Moscou, les Etats-Unis, en léger froid avec l'hôte, avaient boycotté l'épreuve...

Imago

0
0