Le sprinteur équatorien Álex Quinonez, âgé de 32 ans, a été tué par balles dans le port de Guayaquil, au sud-ouest du pays, a révélé le ministère des Sports équatorien. "Avec une profonde douleur, nous confirmons l'assassinat de notre sportif Álex Quinonez", a déclaré le ministère sur son compte Twitter.
L'athlète, spécialiste du 200m, discipline sur laquelle il avait décroché une médaille de bronze aux Mondiaux de Doha en 2019, a été retrouvé mort à près de minuit (heure locale) vendredi, a indiqué une source policière, ajoutant que Quinonez a été abattu alors qu'il se trouvait avec une autre personne qui est également décédée.

"Le meilleur sprinteur de l'histoire de notre pays"

Athlétisme
Vicaut quitte les Etats-Unis pour s'entraîner en Italie
HIER À 15:18
"Nous avons perdu un grand sportif, une personne qui nous a fait rêver, qui nous a émus", a expliqué le ministère des Sports équatorien dans un communiqué diffusé sur Twitter, le qualifiant de "meilleur sprinteur de l'histoire de notre pays". Le président équatorien, Guillermo Lasso, lui a également rendu hommage sur Twitter: "Nos plus sincères condoléances à ses proches. Qu'il repose en paix. Ceux qui prennent la vie des Équatoriens ne resteront pas impunis. Nous agirons avec force", a-t-il déclaré.
Quinonez, absent lors des derniers Jeux olympiques de Tokyo cet été, avait participé à la finale du 200m lors des JO 2012 à Londres. L'Équateur est confronté à une vague de violence notamment liée au trafic de drogue qui a poussé le président Guillermo Lasso à prononcer lundi l'état d'exception pour lutter contre l'insécurité. Le président Lasso a proclamé lundi soir ce régime spécial prévoyant la mobilisation dans les rues des militaires pour lutter contre l'insécurité, ceci pour une durée d'au moins 60 jours.
Athlétisme
Décès de Lamine Diack : Fin des poursuites pénales à son encontre
03/12/2021 À 18:18
Athlétisme
Ranvier nommé DTN de la fédération française
03/12/2021 À 13:53