Les Mondiaux d'athlétisme en salle, prévus pour 2024, se dérouleront à Glasgow (Ecosse). Glasgow avait accueilli en 2019 les Championnats d'Europe indoor. Ce sera la 3e grande compétition internationale en salle à se dérouler sur le territoire de la Grande-Bretagne en l'espace de six ans, la ville de Birmingham ayant organisé les Mondiaux en 2018. La prochaine édition des Championnats du monde est prévue du 18 au 20 mars 2022 à Belgrade.
En parallèle, la Fédération internationale d'athlétisme a décidé mercredi de porter à vingt le nombre d'athlètes russes autorisés à disputer les grandes compétitions sous drapeau neutre en 2022. Le quota était jusqu'ici limité à dix. "D'après les progrès effectués par Rusaf (Fédération russe d'athlétisme, ndlr) et en conformité avec le plan de réintégration, la Taskforce a recommandé au Conseil une augmentation du quota des athlètes neutres autorisés en 2022 à 20 athlètes", a déclaré Rune Andersen, le patron de la Taskforce chargée de juger des progrès de la Russie dans la lutte antidopage, à l'issue de la réunion du Conseil de World Athletics.

Le processus d'attribution du statut d'"athlète neutre autorisé" avait été suspendu en 2019

Athlétisme
Mayer effectue une petite rentrée à Lyon, Erius bat son record personnel
21/01/2022 À 23:08
"Rusaf fait de constants progrès pour remplir les conditions de sa réintégration", a-t-il indiqué. La Taskforce a toutefois soulevé un point d'inquiétude à propos du système ANA (athlète neutre autorisé). Elle estime que les conditions n'ont pas été totalement remplies en terme de tests hors compétition avant un évènement. L'instance a également jugé insuffisant le travail d'enquête mené par Rusada (Agence russe antidopage, ndlr) sur les entraîneurs ayant coaché des athlètes dopés. La Taskforce recommande ainsi que "tout futur manquement" conduise à "une réduction automatique de 25% du quota d'athlètes" russes.
Deux semaines après le maintien de la suspension de la Russie par le Congrès de World Athletics, Rune Andersen a expliqué faire preuve "d'un optimisme prudent" au sujet de la réintégration future du pays au sein de la Fédération internationale. Malgré la suspension de leur pays en 2015, les athlètes russes peuvent concourir depuis 2016 sous drapeau neutre, sous de strictes conditions de respect des règles antidopage. Le processus d'attribution du statut d'"athlète neutre autorisé" avait été suspendu en novembre 2019, la Fédération russe ayant aidé le sauteur en hauteur Danil Lysenko à fournir de faux documents pour justifier un manquement à ses obligations de localisation pour des contrôles antidopage. Il a été relancé en mars dernier après l'élaboration par la Rusaf d'un "plan de réintégration" mais le quota russe avait été limité à un maximum de dix athlètes par grande compétition.
Athlétisme
Le meeting en salle de Paris-Bercy reporté au 6 mars à cause du Covid-19
13/01/2022 À 14:49
Athlétisme
Pas de meeting en salle à Paris le 22 janvier, à cause de la jauge Covid-19
11/01/2022 À 14:26