Getty Images

Lavillenie, attention danger ?

Lavillenie, attention danger ?
Par AFP

Le 28/08/2019 à 19:17

LIGUE DE DIAMANT - Faut-il s'inquiéter ? A un mois des Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre), Renaud Lavillenie ne décolle toujours pas et ne parvient pas à suivre le rythme des trois hommes à plus de 6 m à la perche en 2019, Sam Kendricks, Piotr Lisek et Armand Duplantis, qu'il retrouvera jeudi à Zurich en finale de la Ligue de diamant.

La piètre prestation délivrée samedi à Paris par Renaud Lavillenie a sonné comme un avertissement sans frais pour le recordman du monde (6,16 m), incapable une nouvelle fois de se mêler à la lutte pour la victoire. Pendant que Kendricks se baladait (6 m), le Français (32 ans) a péniblement effacé 5,60 m à son dernier essai avant d'échouer à franchir 5,70 m. Une sortie qui fait tache pour le champion olympique (2012), à l'image d'une saison en dents de scie, démarrée tardivement mi-juin en raison d'une tendinite.

" II me reste un mois pour chercher un exploit"

Alors que le grand rendez-vous de l'année approche à grands pas, Lavillenie, qui n'a pas fait mieux que 5,85 m (le 28 juillet aux Championnats de France), ne semble pas être dans les meilleures dispositions pour aller cueillir le seul titre qui manque à son immense palmarès. Il l'a d'ailleurs lui-même reconnu mercredi, sans langue de bois.

"Je suis conscient que ça va être très compliqué de gagner, a-t-il déclaré. Je ne suis pas inquiet dans le sens où ma priorité était de revenir en forme. Mais là, il y a trois mecs à 6 m donc tu sais que si tu veux vraiment avoir des chances de l'emporter, il va falloir sauter très haut. Mais ce n'est pas pour autant que ça va me mettre plus de pression. II me reste un mois pour chercher un exploit."

Calendrier favorable

Son entraîneur Philippe D'Encausse, interrogé par l'AFP, se veut plus rassurant et assure que les performances de Lavillenie en 2019 ne reflètent pas "son vrai niveau". Le technicien en est persuadé: son poulain n'est certainement pas sur le déclin après plus de 10 années passées sur le circuit et "ne sera pas si mal dans un mois". "Il y a des adversaires qui sont vraiment "chaud patate" mais il faut tout remettre dans son contexte, a-t-il ajouté. Il a attaqué tard la saison. Avec trois mecs balèzes, on peut se dire que le podium ne sera pas facile mais ce n'est jamais facile de toutes façons."

Renaud Lavillenie / Championnats d'Europe de Berlin

Renaud Lavillenie / Championnats d'Europe de BerlinGetty Images

Dans son malheur et malgré le brouillard qui enveloppe sa saison, le Français peut remercier le calendrier puisque l'organisation tardive des Mondiaux, en raison de fortes chaleurs au Qatar, lui offre un peu de répit pour combler son retard.

"Le temps joue pour lui, pour affiner les choses, estime D'Encausse. On reste donc optimistes. Il est en bonne santé et si on arrive en pleine forme à Doha, il sera un concurrent dangereux de toutes façons. Je le vois difficilement ne pas être dans la bataille pour le podium."

Honneur

Mais en attendant un éventuel retour au premier plan, il y a cette finale de Ligue de diamant à bien négocier pour Lavillenie avant un dernier meeting à Aix-la-Chapelle, le 4 septembre. Outre la volonté de monter en puissance face à ses prochains rivaux aux Mondiaux, il y a aura à Zurich une question d'honneur aussi pour le Clermontois.

"J'attends de redresser la barre par rapport à ce que j'ai fait samedi à Paris, a-t-il affirmé. Là où ça va être dur pour moi, c'est qu'il ne faut pas que je me trompe d'objectif. Je suis face à des mecs qui ont déjà fait des performances, qui sont dans une saison normale avec l'enchaînement des compétitions alors que moi j'ai besoin de faire des barres, de me régler et de prendre des repères. L'objectif sera de faire au moins 5,83 m mais 5,93 m serait un bon déclic."

"Il ne va pas supporter deux fois de se prendre 40 cm, estime Philippe D'Encausse. Il n'est pas venu là pour faire juste une compét' mais pour faire son meilleur résultat de l'année." Le compte à rebours est en tout cas enclenché pour Lavillenie.

0
0