Morhad Amdouni, troisième du marathon de Paris dimanche, avec le record de France à la clé, a montré qu'il "était là" et qu'il "faudra compter sur (lui)" à l'avenir. En franchissant la ligne d'arrivée après 2 h 05 min 22 sec d'effort, le champion d'Europe 2018 du 10.000 m s'est non seulement offert un podium derrière les Ethiopiens Deso Gelmisa et Seifu Tura, mais a surtout largement amélioré le record de France détenu depuis 19 ans par Benoît Zwierzchiewski (2 h 6 min 36 sec).
Abonnez-vous à Eurosport pour suivre une année complète de sport !
"Ca fait du bien, j'ai juste ça à dire, car cela veut dire 'enfin'" a réagi Amdouni, 33 ans, médaille autour du cou. Il a été longuement félicité par Zwierzchiewski, venu à sa rencontre quelques minutes après son arrivée. "C'est un athlète complet, d'exception. C'est toujours flatteur d'avoir un athlète comme lui qui bat un record", a reconnu l'ancien marathonien. Il se souvient d'avoir rencontré le Corse "quand il était gamin" lors d'une visite à Bastia. "C'était un garçon déjà déterminé. Il a la tête dure malgré les choses qui ont pu être dites sur lui", a rappelé Zwierzchiewski.
Birmingham Grand Prix
Le relais 4x100m à la recherche de son identité
HIER À 11:25
Amdouni, qui avait "le record en tête, mais aussi le podium", devait selon lui franchir un cap "pour dire 'coucou je suis là'". De quoi lui donner des idées pour la suite, sachant qu'il a d'ailleurs connu des difficultés à se ravitailler en fin de course, loin toutefois de l'épisode du marathon olympique des JO de Tokyo où il avait renversé, involontairement avait-il assuré, une ligne complète de bouteilles d'eau, ce qui avait fait polémique.
"Une fois la bouteille n'était pas à la bonne table, puis je ne l'ai pas trouvée. Ce n'était pas évident, peut-être que cela m'a couté la victoire. Mais c'est de bon augure, car je ne suis qu'un débutant (en marathon) et il faudra compter sur moi", a-t-il insisté. "Je pense qu'on peut l'imaginer se rapprocher du record d'Europe", a ajouté sans hésiter "Benoit Z", en référence à la meilleure marque européenne (2 h 03 min 36 sec) établie par le Belge Bashir Abdi le 24 octobre 2021 à Rotterdam. Amdouni avait commencé 2022 en remportant un troisième titre de champion de France de cross sur le parcours des Mureaux (Yvelines), le mois dernier.
Athlétisme
Pour son retour, Jacobs passe sous les 10 secondes et regoûte au succès
18/05/2022 À 16:11
Doha
Pas de record, mais Duplantis a encore survolé les débats
14/05/2022 À 17:51