AFP

Tamgho à l'orgueil

Tamgho à l'orgueil
Par AFP

Le 27/08/2010 à 22:43Mis à jour Le 27/08/2010 à 22:50

Teddy Tamgho est allé chercher la victoire lors du concours du triple saut de la réunion de Bruxelles, vendredi, raflant du même coup le classement général de la Ligue de diamant. Sur 3000 m steeple, Mahiédine Mekhissi s'est imposé en 8'02"52. Tyson Gay a dominé le 100 m en 9"79.

Ce jeune homme de 21 ans est incroyable! A Lille mardi, il ne voulait pas sauter mais il a finalement gagné avec un saut à 17,63 m, parce que le champion du monde juniors a osé le défier. Dans la capitale belge, il avait prévenu qu'il risquait d'être hors du coup car sans envie et sans véritable entraînement depuis sa déception des Europe. Résultat, le troisième performeur de l'histoire s'impose avec un saut de 17,52 m lors du tout dernier essai du concours alors qu'il était en 3e position.

Il avait déjà fait le coup cet hiver avec un titre mondial en salle et un record du monde (17,90 m), réussi à son ultime tentative. Cette fois, Tamgho devance le Cubain Alexis Copello (17,47 m) et le Suédois Christian Olsson (17,35 m). Grâce à ce succès obtenu in extremis, le Francilien empoche un chèque de 32.000 euros et un objet d'art d'une valeur estimée à 8.000 euros. Comme les athlètes vainqueurs des 32 épreuves de la Ligue de diamant qui s'achève dans la capitale belge.

Mekhissi s'impose

Renaud Lavillenie en fait aussi partie. Le champion d'Europe a dominé l'ensemble de la saison, avec 11 succès, le titre européen et la meilleure performance mondiale (MPM) de l'été (5,94 m). Mais il termine cette première édition de la Ligue de diamant par une défaite (2e en 5,80 m) face à l'Allemand Malte Mohr (5,85 m), meilleur au jeu des impasses.

Un troisième Français s'est illustré lors de cette fraîche soirée. Mahiédine Mekhissi, vice-champion olympique et champion d'Europe de la spécialité, a confirmé ses progrès chronométriques en s'imposant avec un record personnel abaissé de plus de 4 secondes (8:02.52). Seul le Kényan Paul Koech a été en mesure de suivre avant de lâcher à l'attaque du dernier tour.

Gay taille patron

Pour le reste, l'Américain Tyson Gay a conservé son costume de patron de la ligne droite cette saison en s'imposant à la bagarre (9.79). Sans vent, le triple champion du monde 2007 échoue à 1/100 de sa MPM 2010, un chrono de 9.78 réussi à Londres le 13 août. Gay, un moment soupçonné d'un faux-départ sur un premier coup de pistolet, a bénéficié d'une âpre résistance avec le Jamaïquain Nesta Carter, qui améliore son record personnel (9.85). Gay peut se vanter d'avoir un beau tableau de chasse avec des succès à Gateshead (Grande-Bretagne), face au Jamaïquain Asafa Powell, à Stockholm, face au maître Usain Bolt, et à Londres.

Le Kenyan David Rudisha, qui s'est approprié le record du monde du 800 m le 22 août à Berlin (1:41.09), n'a pu rééditer son exploit, se contentant d'une victoire en 1:43.50. Ce n'est peut être que partie remise pour le Masai qui effectuera une nouvelle sortie dimanche en Italie, à Rieti. Sur la même distance, la Sud-Africaine Caster Semenya, championne du monde du 800 m, a subi sa première défaite depuis son retour, après avoir été privée de compétition pendant onze mois en raison d'une polémique sur son genre sexuel. Caster Semenya a pris la troisième place, devancée par la Kényane Janeth Jepkosgei (1:58.82) et la Russe Mariya Savinova (1:59.49).