Athlétisme
Mondiaux Berlin

Baala passe à côté

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
19/08/2009 à 18:45

Mehdi Baala n'a pu faire mieux que 7e lors de la finale du 1500m, mercredi, à Berlin. Après des demi-finales compliquées, le Français a de nouveau coincé dans l'emballage final. Au terme d'une course tactique, c'est le Bahreinien Yussuf Saad Kamel qui a décroché la médaille d'or.

Un air de déjà vu. Malheureusement. Et un sentiment d'inachevé. Déjà connu. Sa grimace à 100m de l'arrivée ne laissait rien présager de bon. Incapable de trouver les ressources pour accélérer dans la ligne droite finale, Mehdi Baala est passé à côté de sa finale mondiale du 1500m de Berlin, la 3e de sa carrière après celles de 2001 (12e) et 2003 (2e). En difficulté en demi-finale et qualifié de justesse deux jours plus tôt, le Français n'a pas pu se mêler à la lutte ce mercredi. Sur la ligne, le vice-champion du monde 2003 de la spécialité s'est classé 7e en 3'36'99. Très loin du vainqueur, le Bahreinien né kényan (*) Yusuf Saad Kamel qui a devancé l'Ethiopien Deresse Mekonnen et l'Américain Bernard Lagat, tenant du titre.

Lancée à 20h25, cette finale a mis du temps à s'enflammer. Différents scenarii étaient envisageables. Soit elle s'emballait dès le coup de pistolet et elle favorisait les plus réguliers en terme chronométrique, des athlètes capables de courir en 3'30". Soit elle s'avérait tactique et avantageait les spécialistes du double tour de piste, capables de finir très fort. A la surprise et au grand dam de Mehdi Baala, quatrième des derniers Jeux Olympiques de Pékin (**), c'est la seconde solution qui s'est présentée à lui. Partis sur un tempo très lent, les douze finalistes se sont donc longtemps observés. Les 400 premiers mètres ont été avalés en un peu moins d'une minute (59"54). Les 400 suivants n'ont pas été plus expéditifs (2'00"18).

Mondiaux Berlin

La finale de Baala

19/08/2009 À 18:40

Une préparation tronquée ?

C'est à ce moment-là que Baala, englué en queue de peloton depuis le départ, a décidé de remonter au sein du groupe. Au passage du dernier tour, le Français a tenté de faire l'extérieur pour revenir parmi le trio de tête. En vain. Grimaçant et dans l'impossibilité de trouver un second souffle, Baala a vu s'éloigner ses rêves de médaille. Après Helsinki 2005 qui l'avait vu se faire sortir en demi-finale et Osaka 2007, où il avait été disqualifié pour avoir joué des coudes avant la finale, Baala termine ses Mondiaux de Berlin par cette 7e place qui ne lui convient évidemment pas. "Il y a un petit peu de déception. C'était jouable. J'ai essayé de me replacer en fin de course. Mais j'ai été surpris par le rythme imprimé. Sincèrement, je pensais que ça irait plus vite. Ça a fait le jeu des coureurs de 800m", a-t-il expliqué, rapidement, à la presse.

Blessé à une cheville il y a deux mois et demi, Baala semblait pourtant arriver à Berlin au meilleur de sa forme. A Monaco, le 28 juillet dernier, il avait couru en 3'30"95, son meilleur chrono depuis plus de quatre ans, faisant de lui le 3e performeur de la saison. Un trompe-l'oeil ? "Je n'ai qu'un regret : avoir eu cette blessure au mois de mai qui m'a handicapé pendant quelques temps et qui a perturbé ma préparation." Son entraîneur, Jean-Michel Dirringer, s'est porté à la rescousse de son protégé : "Sa blessure est malvenue, il avait à son programme des courses, un 800m à Montreuil et un 1 000m à Nancy. Il n'a pas fait ces courses qui étaient censées être préparatoires par leur aspect tactique pour le 1500 m".

LE CLASSEMENT DE LA FINALE :

1 - Yusuf Saad KAMEL (BRN) 3:35.93
2 - Deresse MEKONNEN (ETH) 3:36.01
3 - Bernard LAGAT (USA) 3:36.20
4 - Asbel KIPROP (KEN) 3:36.47
5 - Augustine Kiprono CHOGE (KEN) 3:36.53
6 - Mohamed MOUSTAOUI (MAR) 3:36.57
7 - Mehdi BAALA (FRA) 3:36.99
8 - Lopez LOMONG (USA) 3:37.62
9 - Belal Mansoor ALI (BRN) 3:37.72
10 - Amine LAALOU (MAR) 3:37.83

(*) Yussuf Saad Kamel est né kényan sous le nom de Gregory Konchellah. Kamel n'est autre que le fils de Billy Konchellah, champion du monde du 800m en 1987 à Rome et 1991 à Tokyo.

(**) Vainqueur de la finale du 1500m des JO de Pékin, l'athlète du Bahrein, Rashid Ramzi, qui avait devancé le Kényan Asbel Kiprop, a été contrôlé positif à l'EPO CERA le 29 avril et devrait perdre sa médaille d'or. Mehdi Baala devrait récupérer celle en bronze.

Mondiaux Berlin

Djhone fait le métier

19/08/2009 À 15:00
Mondiaux Berlin

Semenya conservera son titre

19/11/2009 À 12:46
Dans le même sujet
AthlétismeMondiaux Berlin
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Athlétisme

Mihambo va s'entraîner avec Carl Lewis

IL Y A UN JOUR

Vidéos récentes

Athlétisme

Quelle valeur accorder à la perche à distance ? "Quand on voit la tête de Lavillenie à la fin…"

00:02:09

Les plus lus

Transferts

Aulas doit se faire une raison : l'un de ses joueurs préférés va partir

IL Y A 20 HEURES
Voir plus