Imago

Hellebaut, première!

Hellebaut, première!
Par AFP

Le 07/03/2008 à 13:30Mis à jour

Tia Hellebaut, championne d'Europe en salle et en plein air de la hauteur, est devenue la première Belge à remporter une médaille d'or mondiale en athlétisme en s'adjugeant le pentathlon des Mondiaux en salle de Valence vendredi.

Pour s'imposer, l'Anversoise, qui a fini son 800 m à l'agonie, passant la ligne en s'écroulant, a réalisé la deuxième meilleure performance de sa carrière (4867), à dix points de son record de Belgique qui datait de février 2007 (4877). Elle a notamment battu son record personnel au poids (13,85 m) et réussi ses meilleures performances de la saison à la longueur (6,41 m) et à la hauteur (1,99 m). Hellebaut a devancé de 15 points la Britannique Kelly Sotherton (4852), vice-championne d'Europe l'an dernier à Birmingham, et la Russe Anna Bogdanova (4753). La championne du monde en titre, l'Ukrainienne Lyudmila Blonska a terminé à la 8e et dernière place (4474). La reine des épreuves combinées, la Suédoise Carolina Klüft, avait déclaré forfait le mois dernier en raison d'une blessure à la cuisse droite.

C'est une sorte de retour aux sources pour Hellebaut qui a été longtemps une spécialiste des épreuves combinées (pentathlon en salle, heptathlon en plein air), avant de se consacrer avec succès à la hauteur en 2006. En une saison, elle avait fait progresser de 8 cm son record national en plein air, pour devenir championne d'Europe de la hauteur avec un saut à 2,03 m à Göteborg en dominant devant son public la grande favorite suédoise, Kajsa Bergqvist, seulement 3e. Soirée bénie pour la Belgique que ce 11 août 2006, puisque trois minutes plus tard Kim Gevaert, déjà victorieuse du 100 m deux jours plus tôt, remportait un deuxième titre européen sur 200 m.

Hellebaut avait confirmé l'hiver suivant, en remportant les Championnats d'Europe en salle en mars 2007 avec un saut à 2,05 m, quatrième performance en salle de tous les temps. Des problèmes de cheville l'empêchèrent cependant de défendre ses chances correctement aux Mondiaux d'Osaka en août dernier, où elle échoua à la 14e position avec un petit saut à 1,90 m.

LA DECLA de Tia Hellebaut:

"Pour une sauteuse c'était une course (le 800 m) très rapide. Les 100 derniers mètres ont été très difficiles. J'ai cru mourir. C'était dur, mais je savais que Kelly (Sotherton, finalement 2e) était très bonne sur 800 m. Sept secondes sur cette distance, c'est à la fois beaucoup et peu face à Kelley. Quand j'ai franchi la ligne, je ne savais pas du tout si j'avais gagné. J'ai mis peut-être une minute à m'en rendre compte. En fait, c'est mon père, ma mère et ma petite soeur qui m'ont fait signe que j'avais gagné. C'est historique, mais je crois que je vais réaliser ça sur le podium. Aux Jeux Olympiques, normalement je disputerai la hauteur. Ça me fait plaisir de courir avec notre drapeau tricolore."

0
0