RENAUD LAVILLENIE, Doha, votre échec le plus cuisant...
R.L. : "Cette compétition (les Mondiaux en salle) ne m'a jamais réussi. Je vais essayer que ça change. Je me souviens de tous les championnats, en particulier de Doha. En 2008, à Valence, je débutais sous le maillot de l'équipe de France et mon record était de 5,60 m. J'avais franchi 5,55 m en qualif, éliminé. A Doha, j'arrivais avec un autre record (6,01 m). Je suis donc content d'être ici pour enfin réussir. Je me sens plutôt bien, en forme, même si j'ai mis du temps pour retrouver toutes mes sensations. Tout se passe bien à mon niveau, mais aussi à celui de mes adversaires. J'ai rencontré chacun d'eux au moins une fois cet hiver".
La fracture de la main gauche a-t-elle conditionné la saison?
Mondiaux en salle
La lianne Martinot-Lagarde
11/03/2012 À 21:04
R.L. : "Je ne savais pas si je pourrais re-sauter et être à ce niveau avec deux mois d'arrêt. Ma saison a été agitée, ça fait partie du jeu. Mais si j'arrive à mettre les choses en place, je suis en course pour une médaille. Et puis, cette fois, il n'y a pas +qualif+. Ca va se rapprocher plus des conditions d'un meeting et on n'aura pas à se lever à 6h00 pour effectuer un seul saut. Ca permet d'arriver un peu plus frais. Ce qui me rassure, c'est que je passe 5,93 m à Nevers au 1er essai (le 18 février) et très facilement. Il y avait la performance et la manière. Ca m'a montré que j'étais presque à mon meilleur niveau".
Avec cette barre, vous êtes N1 mondial de l'hiver. Donc favori?
R.L. : "Il n'y a jamais un seul favori, surtout cette année. On est au moins cinq pour le podium. L'Allemand Otto (Björn Otto), qui a montré de belles performances (deux fois 5,92 m). Il n'est plus jeune mais il a retrouvé de la hauteur en perdant un peu de poids. Et il n'a plus de blessure. Walker (l'Américain Brade Walker), c'est le champion du monde en salle 2008. Il y a un autre Allemand, Malte Mohr, vice-champion du monde (Doha), le Russe (Dmitry Starodubtsev), sans oublier le Cubain (Lazaro Borges). Il n'a sauté que 5,72 m cet hiver mais a déjà franchi 5,90 m en plein air (2e aux Championnats du monde de Daegu).