AFP

Tamgho jusqu'au 18 mai

Tamgho, suspendu, pourra faire les Jeux
Par Eurosport

Le 20/12/2011 à 16:06Mis à jour Le 20/12/2011 à 19:10

Teddy Tamgho a été suspendu douze mois, dont six avec sursis, par la commission de discipline de la FFA. Cette sanction, liée à une altercation, prendra effet en novembre et est assortie d'une amende de 1500 euros et de 50 heures de TIG. Suspendu jusqu'au 18 mai, il pourra faire les JO.

Un an après avoir manqué les Mondiaux pour Daegu pour une blessure à la cheville contractée aux Championnats d'Europe d'Ostrava, Teddy Tamgho pourra disputer les Jeux Olympiques de Londres l'été prochain. Sur le papier, le Français n'y est pas encore. Mais, au moins, la porte est ouverte puisqu'il a évité le pire dans une sombre affaire, une altercation avec une athlète au mois d'octobre, du côté de Boulouris dans le Var. Mardi après-midi, la commission de discipline de la Fédération Française d'Athlétisme l'a suspendu pour douze mois, dont six avec sursis, et avec prise d'effet au mois de novembre. Si bien que la sanction prendra fin le 18 mai 2012. Il pourra donc disputer les Jeux Olympiques de Londres avec une préparation néanmoins perturbée, même si le principal intéressé, qui comptait faire l'impasse sur la saison hivernale, pense le contraire. Teddy Tamgho a également écopé d'une amende de 1500 euros et de 50 heures de TIG.

"Un manque de maîtrise" et "une réponse démesurée"

Tamgho a été puni pour une altercation avec une athlète de niveau régional. Selon L'Equipe de samedi, il aurait eu des mots et même porté des coups avec cette fille dont on ne connaît pas l'identité. Des faits qui ont été "avérés", le détenteur du record du monde en salle (17,92 m) les ayant "partiellement reconnus" selon le porte-parole de la FFA, Adrian Verdugo, interrogé par l'AFP. Dans le Var au mois d'octobre dernier, Tamgho a ainsi demandé des explications à cette dernière, avant que ne monte le ton de la discussion. "Les faits se sont déroulés à l'intérieur du CREPS, a expliqué dans le quotidien le président de la commission, Christian Roggemans. Ils auraient eu lieu sur le trottoir d'en face, nous n'aurions pas eu à nous en saisir." 

Le triple sauteur risquait d'un simple rappel jusqu'à une radiation pure et simple. Récidiviste, Tamgho avait déjà été exclu de l'INSEP en 2008, après une autre altercation avec une jeune femme. Il n'avait pas été sanctionné. Cette fois, la commission de discipline de la FFA a donc logiquement puni Teddy Tamgho qui a démontré "un manque de maîtrise" en ayant "une réponse démesurée", toujours selon le porte-parole. Face à ces évènements ayant "écorné l'image de la Fédération", comme l'a estimé la commission, la FFA n'a pourtant pas souhaité se passer du triple sauteur pour les Jeux. Un cas qui n'est pas sans rappeler un précédent : la bagarre entre Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi-Benabbad à Monaco l'été dernier, et leur sanction de cinq mois ferme (plus cinq avec sursis) pour les courses organisées par l'IAAF hors de France... sauf pour les Mondiaux de Daegu. Une fois de plus, la FFA préserve ainsi les chances françaises pour un rendez-vous international.

0
0