La région de Hokkaido, dans le nord du Japon, était censée offrir un climat plus frais pour les épreuves olympiques de marathon et de marche la semaine prochaine, mais elle est maintenant confrontée à une vague de chaleur. En 2019, les organisateurs des JO 2020 avaient décidé de déplacer vers le nord ces cinq épreuves qui devaient se dérouler à Tokyo, craignant que même en décalant les horaires à l'aube, cela ne suffise pas à assurer la sécurité des athlètes.
Les températures estivales à Sapporo (département de Hokkaido) devaient être plus clémentes - 5 à 6 degrés Celsius de moins qu'à Tokyo -, selon le Comité international olympique. Mais, au cours de la semaine écoulée, les températures à Sapporo ont dépassé les 34 degrés et devraient osciller entre 31 et 34 degrés la semaine prochaine lorsque les épreuves de marathon et de marche auront lieu.
Tokyo 2020
Après de décevants JO pour les Bleus, Rousseau quitte la fédération
15/09/2021 À 14:24
Le 20 km marche messieurs est programmé jeudi à 16h30 locales (7h30 GMT), le 50 km marche messieurs vendredi à 05h30 locales (20h30 GMT jeudi) et le 20 km marche dames également vendredi à 16h30, le marathon dames samedi à 7h00 locales (22h00 GMT vendredi) et le marathon messieurs dimanche à 7h00, jour de la cérémonie de clôture des JO.

Jusqu'à 38 dégrés

Une localité du département de Hokkaido est même devenue samedi le premier endroit au Japon cette année à enregistrer des températures supérieures à 38 degrés. Les températures à Tokyo la semaine prochaine devraient varier entre 30 et 34 degrés.
La chaleur a été une préoccupation constante pour les organisateurs des Jeux de Tokyo qui ont fait valoir que l'été dans la capitale japonaise comporte généralement "de nombreux jours de temps doux et ensoleillé" et offre "un climat idéal pour que les athlètes puissent donner le meilleur d'eux-mêmes". Beaucoup ont cependant eu du mal à supporter les conditions. Des matchs de tennis ont été repoussés à plus tard dans la journée après de multiples plaintes, Daniil Medvedev ayant averti qu'il "pouvait mourir" alors qu'il transpirait pendant un match.

Medvedev et la chaleur de Tokyo : "Si je meurs, qui sera responsable ?"

Dimanche, les organisateurs ont défendu les mesures préventives contre la chaleur, mais le directeur général de Tokyo 2020, Toshiro Muto, a admis que c'était une chose sur laquelle ils devaient "être vigilants". Il a déclaré que 30 personnes impliquées dans les Jeux avaient été traitées jusqu'ici pour des maladies liées à la chaleur qui, selon les organisateurs, sont moins graves que des insolations.
Les personnes affectées étaient principalement des membres du personnel et des bénévoles des JO et aucune ne s'est trouvée dans un état grave, a-t-il ajouté. Alors que les Jeux olympiques se sont déjà déroulés dans des endroits plus chauds ou plus humides que Tokyo, notamment Athènes et Pékin, les étés moites du Japon offrent les deux, dans une combinaison désagréable et parfois mortelle. Cependant, a souligné M. Muto, jusqu'ici les mesures contre la chaleur étaient plutôt "efficaces".
Tokyo 2020
Le contrôle positif confirmé pour Ujah : Le relais britannique disqualifié par le TAS ?
14/09/2021 À 17:32
Tokyo 2020
Elle a vendu sa médaille olympique pour sauver une vie : le geste en or de Maria Andrejczyk
19/08/2021 À 12:33