Voilà qui ne devrait pas dissiper les doutes. Moins d'une semaine après le sacre surprise de Marcell Jacobs sur le 100m olympique et au lendemain de son deuxième titre, décroché avec ses compatriotes au bout d'un spectaculaire 4x100m, des suspicions de dopage entourent le sprinteur italien. Selon des informations révélées par le très sérieux The Times, l'ancien nutritionniste de l'athlète de 26 ans serait au cœur d'une enquête de la police italienne.
Apparu à plusieurs reprises dans les médias italiens depuis le succès de Jacobs, Giacomo Spazzini est au cœur d'investigations portant sur l'utilisation et la fourniture présumées de médicaments et anabolisants chargés d'améliorer les performances sportives. Le spécialiste n'aurait même pas obtenu les qualifications légales afin d'obtenir le statut de nutritionniste.
Tokyo 2020
Après de décevants JO pour les Bleus, Rousseau quitte la fédération
15/09/2021 À 14:24

Jamais sous les 10 secondes avant cette saison

Face à ces révélations, le manager de Marcell Jacobs, Marcello Magnani, a d'ores et déjà indiqué que son poulain avait rompu tous ses liens avec Spazzini, dès mars 2021, après avoir découvert que celui-ci était ciblé par une enquête policière, précisant également que le sprinteur n'étant aucunement suspecté. Une prise de position confirmée par Jacobs lui-même ce samedi : "Honnêtement, je ne suis pas impliqué là-dedans parce que dès qu'on a entendu qu'il était impliqué dans ces affaires, on a arrêté de travailler avec lui".

Comment Jacobs a succédé au Roi Bolt : la finale du 100 mètres en video

En 2020, le nutritionniste avait publié une vidéo dans laquelle il expliquait comment il comptait permettre à Jacobs de passer sous la barre des 10 secondes sur 100m. L'Italien ne l'avait jamais réussi avant 2021. Il y est parvenu à trois reprises à Tokyo, aux séries (9"94), en demi-finale (9"84) et enfin en finale (9"80).

Jacobs : "Mon coach pensait que je pouvais courir aussi vite... mais pas moi"

Tokyo 2020
Le contrôle positif confirmé pour Ujah : Le relais britannique disqualifié par le TAS ?
14/09/2021 À 17:32
Tokyo 2020
Elle a vendu sa médaille olympique pour sauver une vie : le geste en or de Maria Andrejczyk
19/08/2021 À 12:33