Peugeot en répétition

Peugeot en répétition
Par Peugeot Sport

Le 07/05/2009 à 08:00Mis à jour

Spa est ce week-end la dernière occasion pour Peugeot de configurer la 908 pour Le Mans. Sans pression, puisque "le résultat final n'est pas notre priorité" prévient le directeur Olivier Quesnel, qui attend de voir Simon Pagenaud à l'œuvre.

C'est sur le circuit ultra rapide de Spa-Francorchamps, le record du tour en course en 2008 appartient à la 908 n°7 à près de 210 km/h de moyenne, que Peugeot Sport a décidé de venir peaufiner sa préparation en course avant son objectif principal de la saison 2009, les 24 Heures du Mans. En 2009, l'équipe a établi son programme en fonction de la course mancelle. Après les 12 Heures de Sebring où toutes les équipes s'accordent à dire qu'un tour d'horloge en vaut bien deux fois plus ailleurs, deux voitures sont engagées ce week-end aux 1000 km de Spa-Francorchamps pour les pilotes sélectionnés en fonction de leur kilométrage respectif au volant de la 908 HDi FAP.

"Spa est aussi et surtout l'occasion d'une ultime répétition en condition course avant Le Mans, insiste Olivier Quesnel, directeur de Peugeot Sport. Les ravitaillements pour les mécaniciens selon la nouvelle réglementation, la stratégie en piste, le trafic pour les pilotes, la connaissance de la 908 pour nos pilotes à commencer par Simon Pagenaud qui a récemment rejoint l'effectif en qualité de pilote de réserve et qui pilotera la Peugeot 908 HDi FAP confiée à Pescarolo Sport au Mans. Spa sera aussi l'occasion de valider nos dernières définitions techniques. Le résultat final n'est donc pas notre priorité et si - comme à Sebring - nous devons stopper une voiture pour changer ou vérifier quelque chose, nous n'hésiterons pas".

Christian Klien (AUT), Nicolas Minassian (FRA) et Simon Pagenaud (FRA) seront associés sur la n°7, David Brabham (AUS), Marc Gené (ESP) et Alexander Würz (AUT) sur la n°9. Dans leur livrée bleue et chrome, les deux 908 se distingueront par la couleur de leur aileron et de leurs rétroviseurs. La n°7 disposera de rétroviseurs et d'un aileron blanc avec Peugeot écrit en noir. La n°9 aura des rétroviseurs et un aileron noir, Peugeot en blanc.

Ces deux voitures seront dans la nouvelle configuration définie par l'ACO, c'est-à- dire lestées de 30kg. Spa-Francorchamps sera donc la première occasion de constater ce que donne la nouvelle règle d'équivalence entre les prototypes diesel et ceux à motorisation essence, ces derniers s'étant déjà montrés les plus rapides lors de la course d'ouverture de la saison à Montmelo.

"Outre la réduction des performances, un ajout de 30 kg sur une voiture impacte fortement la résistance des pièces mécaniques et en particulier celles des suspensions et des freins, déclarait Bruno Famin, directeur technique de Peugeot Sport. Pour garantir la sécurité et la fiabilité de nos voitures, il nous a fallu engager, en urgence, une nouvelle phase de validation très contraignante à ce stade de notre programme de préparation du Mans. Entre la bride sur le tuyau de remplissage carburant et les 30 kilos de lest, nous pensons perdre environ 2 secondes au tour au Mans, c'est énorme !"

0
0