AFP

"L’équipe est dans mon esprit"

"L’équipe est dans mon esprit"
Par Eurosport

Le 20/05/2011 à 18:58Mis à jour Le 20/05/2011 à 19:04

Après avoir communiqué une liste provisoire de 24 joueurs en vue de l'Euro 2011, Vincent Collet a expliqué et justifié ses choix. L’arrivée de Noah, la présence de Beaubois, retour de Mike Pietrus, assurances et lock out, le sélectionneur n'a éludé aucune question.

BEAUBOIS, MALGRE CUBAN

Echaudé par la blessure de son meneur de jeu avec l'équipe de France l'été dernier (une fracture du pied qui l'a écarté des parquets plus de six mois) Mark Cuban, le propriétaire des Dallas Mavericks, a répété a plusieurs reprises qu'il refusait de le libérer pour le Championnat d'Europe. Mais Vincent Collet n'a pas voulu se priver de l'ancien Choletais, notamment au cas où la NBA se mettrait en grève à partir du 1er juillet ce qui pourrait largement redistribuer les cartes. "Il ne peut y avoir aucun contact entre les joueurs et les franchises pendant le lock out, surtout aucune pression, a noté Collet. A 24 joueurs, on pouvait réserver une place à Beaubois qui, s'il n'y avait pas les menaces du propriétaire de Dallas, serait un sélectionnable évident."

LA PRESENCE DE NOAH

Habituel point faible des Bleus, le poste 5 est bien pourvu avec Ronny Turiaf et Joakim Noah cette fois. "Pour une fois on a la qualité et la quantité à ce poste-là. Il le faut car en Europe c'est un poste très exposé au niveau des fautes. Face à l'Espagne en quart de finale du Championnat d'Europe 2009 (défaite 66-86), les fautes de Ronny (Turiaf) nous ont terriblement handicapé car personne sur le banc ne pouvait prendre le relai, a expliqué Collet avant d'évoquer la présence espérée du pivot des Bulls. J'espère vraiment que Noah sera là ! Il faut être prudent entre les assurances à régler et le fait qu'il joue encore  dans ces playoffs et que malheureusement on ne sait jamais avec les blessures... Lui a la volonté d'être là, j'ai discuté avec lui à plusieurs reprises, il veut se battre pour être aux JO."

LE RETOUR DE MIKE PIETRUS

"J'ai souhaité le retour de Mike (Pietrus) car c'est un joueur d'impact avec beaucoup de dureté", s’est justifié Collet. "L'Euro est une compétition de très haut niveau et la présence des meilleurs est indispensable. Lors de l'Euro 2005 (médaille de bronze pour la France), Mike Pietrus a été excellent lors des matchs décisifs. Il n'a jamais joué sous mes ordres mais cela ne pose pas de problème car tout le monde doit être tourné vers l'intérêt collectif."  

LE GROUPE FINAL

"L’équipe qui ira à l'Euro est dans mon esprit. Tony Parker sait qu'il sera à l'Euro, Joakim Noah et Boris Diaw aussi. Quand on se déplace pour les voir aux Etast-Unis, c' est pour les impliquer dans la compétition et leur faire ressentir leurs statues. Nous sommes satisfaits car Ils ont tous montré une détermination positive et une envie d'aller aux JO. (…) Certains joueurs ont des assurances c'est clair, il ne faut pas faire de langue de bois", a rappelé Vincent Collet. Grâce à un accord au niveau européen, le montant pourrait cependant être réduit "de façon considérable", ce qui ferait les affaires de la France. Si le lock out  prend, comme tout l'indique, effet à partir du 1er juillet, les assurances des Bleus en NBA ne seraient plus prises en charge par leur club et devraient être réglées par la FFBB. A ce jour, la Fédération française n'a pas encore décidé combien de joueurs elle allait emmener à l'Euro, sachant que la FibaEurope autorise désormais d'en sélectionner quatorze, contre douze jusque-là, pour accompagner l'élargissement du tournoi de seize à vingt-quatre équipes. Vincent Collet doit présenter, quelques jours après la finale de ProA le 11 juin, une liste restreinte des joueurs retenus pour participer au premier stage de préparation qui débutera le 12 juillet à l'INSEP à Paris.

QUEL OBJECTIF ?

On serait tenté de dire : la qualification pour les Jeux Olympiques et donc l’une des deux premières places, qui offrent directement le sésame. Mais certains voient plus haut : "Tony Parker a parlé de victoire finale et c'est la marque de fabrique de cette génération que d'être confiante. Il faut l'être. Maintenant l'objectif c'est d'aller aux J.O. Le titre serait l'idéal mais une deuxième, troisième voire une quatrième place qualificative me conviendrait. La destination c'est bien, mais c'est le chemin qui est essentiel. C'est pour cela que les joueurs doivent être à bloc avant même le début de la compétition", assure Collet.

0
0