AFP

Après Espagne-France (52-65) : Rudy Gobert, l'improbable rookie qui a écoeuré les frères Gasol

Gobert, l'improbable rookie qui a écoeuré les frères Gasol

Le 11/09/2014 à 00:59Mis à jour Le 11/09/2014 à 02:01

Après une première saison anonyme en NBA, Rudy Gobert a laissé exploser tout son talent en quart de finale du Mondial, pour éteindre l'Espagne des frères Gasol. De quoi lui assurer un beau coup de projecteur.

Les Français vont apprendre à connaître Rudy Gobert, après le match de titan du pivot du Jazz, en quart de finale du Mondial contre l'Espagne. En 23 minutes de jeu, le remplaçant au poste d'intérieur a multiplié les actions vitales pour permettre aux Tricolores de s'imposer pour la première fois de leur histoire, contre une équipe d'Espagne emmenée par les frères Gasol (65-52). Si le grand gaillard de 2,13 m n'a pas dépassé la barre des dix points, avec seulement 2 paniers inscrits sur quatre tentatives, en plus d'un lancer, il s'est rattrapé sous les arceaux des deux côtés avec sa combativité et sa fougue.

Résultat, Gobert en défense et Heurtel en attaque ont tenu à bout de bras la France dans les derniers instants de sa lutte face à l'un des meilleurs pivots au monde, l'aîné des Gasol. Pourtant personne n'attendait Gobert et encore moins la victoire des Bleus face à l'ultra-favori de la compétition, même si le pivot s'amusait à se présenter dans la presse avant le match, comme le "Serge Ibaka de la France ". "J'avais pour mission de contenir Pau Gasol et de prendre tous les rebonds", a simplement réagi le pivot des Bleus. "J'ai plutôt bien fait le boulot."

Alors que Lauvergne brillait depuis le début du Mondial, dans son rôle de titulaire dans la peinture, c'est son compère formé à Cholet qui lui a chipé sa place dans les dernières minutes du duel d'enfer contre l'Espagne. Dans la bataille du rebond, le pivot a écrasé tout le monde avec 13 prises (dont 4 en attaque). Son placement défensif a gêné plus d'une fois les scoreurs ibériques dans le money-time, avec son envergure exceptionnelle de 2,40 mètres. De quoi permettre aux Bleus de quasiment doubler l'Espagne dans ce secteur, avec un bluffant 50 rebonds à 28 au total (!). Une performance d'autant plus incroyable que l'Espagne possède la meilleure raquette au monde avec les frères Gasol et Serge Ibaka. Pour ne rien arranger, la plupart des absents dans la sélection tricolore (excepté Parker) provenait du secteur intérieur, avec notamment quatre NBAers excusés : Noah, Ajinca, Manhimi ou encore Séraphin.

" Il a été incroyable"

Vincent Collet n'a d'ailleurs pas oublié d'évoquer son espoir, dans sa conférence de presse d'après-match : "Rudy est un joueur jeune, qui ne joue pas beaucoup en NBA", a rappelé le coach. "Depuis le début de la préparation, on parle tous les jours avec lui. Dunker très vite dans le match lui a donné beaucoup d'énergie. Avec Lauvergne, ils ont dominé la raquette. Il a été incroyable. Ils nous ont donné des deuxièmes chances qui nous ont fait du bien."

Avec un tel match, Gobert a d'ailleurs impressionné le monde du basket, au-delà de la France. Déjà connu pour ses qualités de défenseur à 22 ans (timing, détente, anticipation), il s'est frotté à la crème de la NBA, sans broncher. Les places à l'intérieur pour l'Euro 2015 en France vont se payer très cher et on imagine que le natif de Saint-Quentin dans l'Aisne sera de la partie. S'il continue sur la même lancé à son retour aux USA, il ne fait d'ailleurs pas beaucoup de doutes qu'il devrait dépasser la barre des 500 minutes la saison prochaine et enfin s'offrir une place dans la rotation d'une formation NBA. Le Jazz, qui l'a beaucoup oublié sur son banc cette année, n'a pas oublié de le saluer sur Twitter et en français dans le texte. Ce mercredi, Gobert s'est fait un nom. Définitivement.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0