Getty Images

Comme en 2014, la France se console avec du bronze

Comme en 2014, la France se console avec du bronze

Le 15/09/2019 à 11:44Mis à jour Le 15/09/2019 à 12:38

COUPE DU MONDE - Passée l'énorme déception de la demi-finale perdue face à l'Argentine, l'équipe de France a su se remobiliser pour arracher la deuxième médaille de bronze mondiale de son histoire (après 2014). Les Bleus, pourtant à l'arrêt en première mi-temps, ont renversé le cours du match face à l'Australie et se sont finalement imposés 67-59 dimanche à Pékin, pour un beau lot de consolation.

La France conserve le bronze. Comme en 2014, les Bleus montent sur le podium de la Coupe du monde après leur victoire face à l'Australie (67-59) dimanche lors de la petite finale. Les Français, qui ont compté jusqu'à 15 points de retard dans le troisième quart-temps, ont su retourner le match sous l'impulsion de leur capitaine Nicolas Batum, auteur d'un passage fantastique à coups de rebonds défensifs, fautes offensives provoquées, contres, passes décisives et trois points. Les hommes de Vincent Collet ramènent la deuxième médaille mondiale de l'histoire du basket français quand les Australiens rentrent une nouvelle fois fanny d'une compétition internationale.

Cette fois-ci, les leçons du passé ont été retenues. Comme il y a cinq ans lors du précédent Mondial, l'équipe de France a su relever la tête après la désillusion d'une demi-finale manquée et a décroché une médaille de bronze planétaire pour la deuxième fois d'affilée. Pourtant, le spectre du match contre l'Argentine a plané sur le début de match des Bleus.

Une première mi-temps catastrophique

Les Français ont tout simplement réalisé leur pire première période de la compétition en inscrivant seulement 21 points à la mi-temps... après avoir manqué 28 tirs. En comparaison, les Bleus n'en avaient raté que 24 sur toute la rencontre face à ces mêmes Australiens lors du deuxième tour. Les Boomers, emmenés par un Joe Ingles encore au rendez-vous (17 points, 5 rebonds, 3 passes décisives à 64% aux shoots), ont su faire déjouer leur adversaire par leur vice et ont compté jusqu'à 15 longueurs d'avance. Mais comme face à l'Espagne en demies - où elle avait mené de 11 points - l'Australie n'a pas su conserver le score.

Le retour de "Batman"

La faute au coup de chaud du capitaine des Bleus, Nicolas Batum. Menés de 15 points (25-40) à 6'23'' dans le troisième quart, les Bleus ont passé un 17-4 aux Australiens pour revenir à deux points (42-44) à 1'31'' du début du dernier quart. Le tout sous l'impulsion de "Batman" qui a enchaîné en trois minutes interception, 3 points, rebond défensif, passe décisive, passe décisive, contre, faute offensive provoquée, passe décisive, faute offensive provoquée et rebond défensif.

Nicolas Batum

Nicolas BatumGetty Images

Nando De Colo a ensuite pris le relais au début du quatrième quart pour mettre la France devant en inscrivant 10 de ses 19 points. Une avance que s'est chargé d'entériner Andrew Albicy en plantant trois tirs primés dans l'ultime quart-temps, soit le tiers de son total final à longue distance dans la compétition.

La France finit le Mondial 2019 sur une bonne note en décrochant la deuxième médaille mondiale de son histoire. Si la déception de l'élimination face à l'Argentine est grande compte tenu des espoirs suscités par la victoire face aux Etats-Unis en quarts de finale, l'objectif initial a été atteint. Prochain objectif donc, les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 pour des Bleus qui ont validé un ticket direct en finissant parmi les deux meilleures nations européennes de cette Coupe du monde.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0