Getty Images

Du rêve au cauchemar

Du rêve au cauchemar

Le 13/09/2019 à 15:53Mis à jour Le 13/09/2019 à 16:45

COUPE DU MONDE - Le retour sur terre a été brutal pour la France. Passés totalement à côté de leur sujet, les Bleus ont été logiquement sortis par l'Argentine (80-66) en demi-finale après leur exploit face aux Etats-Unis au tour précédent. Ils affronteront l'Australie pour le bronze. Les Argentins, excellents à l'image de Luis Scola (28 points), joueront pour le titre face à l'Espagne.

Plus la victoire est belle, plus dure est la chute. Après avoir réalisé l'un des plus beaux exploits de son histoire en éliminant les Etats-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde basket, l'équipe de France s'est lourdement inclinée face à l'Argentine en demies (80-66), vendredi à Pékin. Une victoire qui n'a souffert d'aucune contestation. Les Bleus se sont montrés bien trop maladroits et incapables de faire la différence devant l'agressivité de l'Argentine emmenée par un Luis Scola monstrueux (28 points, 13 rebonds). Les Français joueront face à l'Australie dimanche à 10h pour obtenir une deuxième médaille mondiale après le bronze en 2014. L'Argentine affrontera quant à elle l'Espagne en finale le même jour à 14h pour viser une deuxième victoire en Coupe du monde après 1950.

Le scénario tant redouté de 2014 s'est bel et bien répété. Comme il y a 5 ans où les Français s'étaient inclinés en demies face à la Serbie après avoir éliminé l'Espagne de son mondial en quarts, les hommes de Vincent Collet n'ont pas su surfer sur leur exploit face aux Etats-Unis pour se qualifier pour la première finale de Coupe du monde de son histoire.

Des Bleus méconnaissables

Jamais les Bleus n'auront été à la hauteur du rendez-vous. Prise à la gorge du début à la fin de la rencontre, la France est rapidement menée 10-2 à cause d'un Luis Scola, auteur de 7 des 10 points de son équipe. Le légendaire intérieur argentin de 39 ans a fini la rencontre à 28 points à 47% aux tirs et 13 rebonds marchant sur la défense française. C'est lui vient tuer définitivement le match en inscrivant deux tirs primés d'affilée à moins de 4 minutes du terme qui ont fait passer l'Argentine à +15.

Mais surtout, la France jusque-là, une des meilleures attaques de la compétition a été méconnaissable dans ce domaine finissant à 40% aux tirs à l'image d'un Evan Fournier qui n'a jamais trouvé son rythme et qui a fini à 16 points à 6/17 aux tirs dont 1/6 à trois points. Après sa prestation XXL face aux Etats-Unis, Rudy Gobert a quant à lui été invisible. Le pivot français a eu du mal à être trouvé face à l'agressivité de la défense argentine et n'aura pas pesé sur le match, finissant à trois malheureux points et 10 rebonds.

Un secteur de jeu dans lequel on attendait les Bleus favoris et qui a été un des symboles de la perdition française. L'Albiceleste a remporté cette bataille (41-36) et on ne compte plus le nombre de fois où les hommes de Sergio Hernandez ont récupéré leur propre rebond. Ajouté à cela une maladresse aux lancers impardonnable à ce niveau-là (13/25 à 52%) et les jeux étaient faits. Seul Ntilikina et dans une moindre mesure De Colo se sont montrés à la hauteur compilant 27 points à 49% aux tirs mais cela n'a pas suffi.

La France aura malgré tout l'occasion de remporter une deuxième médaille dans son histoire en Coupe du monde face à l'Australie dimanche à 10hà Pékin quand l'Argentine jouera quatre heures plus tard dans la même sale une finale qu'on regrettera longtemps face à nos meilleurs ennemis espagnols.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0