En plein rêve

En plein rêve

Le 16/09/2011 à 23:19Mis à jour Le 03/12/2019 à 10:35

Les Bleus ont la tête dans les nuages. Qualifiés pour les JO, ils ne cachent pas l'intensité de leur joie après leur victoire en demi-finale face à la Russie (79-71). S'ils sont bien conscients que l'Euro n'est pas terminé et veulent jouer le coup à fond en finale, ils ont atteint leur Graal. Récit.

"Vincent Collet ! On va aux Jeux Olympiques!" Tony Parker attrape son sélectionneur par les épaules. Et lui crie sa joie. Dans les couloirs de la Zalgiris Arena, les Français passent en courant devant les journalistes. Se sautent dans les bras, se congratulent à tout va. Ils ne sont pas champions d'Europe. "Juste" qualifiés pour la finale de l'Euro 2011 suite à leur victoire très aboutie face à la Russie en demi-finale (79-71). Mais pour la première fois depuis les Jeux Olympiques 2000, ils vont participer à la grande messe du sport international. "Pour eux, c'est une "consécration", explique Florent Pietrus.

AFP

"Au fil de la préparation, j'ai compris..."

Marqués par leurs nombreux échecs estivaux dans cette dernière décennie, les plus anciens savourent. Mais les plus jeunes se rendent aussi compte de l’évènement. Ils ont vu leurs coéquipiers lutter et souffrir en silence. Ils sont ravis d'enfin les libérer de ce boulet. "Je ne connaissais pas leur histoire. Au fil de la préparation, j'ai compris. T'imagines, il y a certains qui ont galéré pendant dix ans pour attendre ça. Pouvoir danser comme ça avec la famille, ce sont les bons moments du sport. Les Jeux, c'est le Top athlète", avoue Joakim Noah, visiblement sous le choc de l'émotion. "La France attendait ça depuis tellement longtemps. J'ai une pensée pour Florent, Ronny qui est blessé mais qui est avec nous, Tony et Boris. Ils ont tellement galéré", résume Nicolas Batum avant d'avouer son bonheur : "C'est sympa de se sentir un athlète olympique", lâche l'ailier du haut de ses 22 ans après avoir sorti un nouveau grand match. "J'ai encore du mal à réaliser. On l'a fait! Avant même le coup de sifflet final, j'étais vidé, je n'arrivais pas à croire. Les Jeux, c'est le rêve de tout sportif. Marcher avec tous les autres athlètes. Ça va être extraordinaire. Encore faut-il que je sois dans l'équipe, glisse Ali Traoré avec un grand sourire aux lèvres. On a déjà rendu un fier service au basket français".

Soulagés d'avoir rempli leur principale mission de l'été, tous promettent de bien fêter ça dans la nuit. Parker, le patron, a donné son feu vert : "On va bien en profiter ce soir car on le mérite. On ne joue pas avant dimanche. C'est parfait car ce soir la fête va être belle", avoue TP. "Tony nous a dit qu'on allait boire un verre ce soir pour fêter ça", enchaîne Steed Tchicamboud. Mais, il ne faut pas s'y tromper : les Bleus savent aussi qu'ils n'ont pas terminé leur Euro. Libérés de ce poids de la qualification olympique, ils promettent de revenir dimanche avec l'envie de faire chuter l'Espagne. "Nous n'avons plus rien à perdre. Ils sont favoris. Mais une finale, ça se gagne", conclut Tony Parker, en leader apaisé.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0