C'est une déroute. Une défaite humiliante. La France a pris une claque contre la Slovénie (95-78), lors de son dernier match de poule de l'Euro. Elle a logiquement dit adieu à la première place du groupe. Les Bleus terminent même troisièmes de leur poule. Samedi en huitièmes de finale, ils vont donc défier l'Allemagne, qui a perdu face à la Lituanie dans le groupe B (72-89). Ensuite, s'ils passent, leur rival suivant devrait être l'Espagne, grand favori pour l'or, en quarts... Une bien mauvaise nouvelle. En attendant, l'objectif numéro 1 de samedi sera de stopper Dennis Schroder. Et ce n'est pas forcément gagné vu ce qu'ils ont montré ce mercredi.

Coupe du Monde
L'antisèche : Même bronzé, Fournier a le droit d'être frustré
15/09/2019 À 11:22

L'équipe de France pouvait difficilement préparer de manière plus catastrophique son huitième de finale. Invaincue dans ce premier tour, la Slovénie a très vite pris la mesure des Bleus et a imposé son rythme. La défense tricolore a encore été catastrophique. S'ils se sont cassés les dents sur la défense bien organisée des Slovènes, les protégés de Vincent Collet n'ont ainsi pas su stopper Goran Dragic (22 pts). Mais le vrai souci, c'est que l'arrière de Miami n'a pas été seul à profiter des largesses françaises.

Fournier renvoyé au vestiaire

Dragic a ainsi d'abord vite fait mal aux Bleus avec le prodige Luka Doncic (15 pts). Et les autres shooteurs slovènes ont ensuite pris le relais. Devant cette puissance collective et la léthargie bleue, le score s'est vite envolé en faveur des Slovènes (28-20, 9e puis 49-32, 18e). Les Bleus ont bien sûr eu des sursauts d'orgueil. Au retour des vestiaires puis dans le quatrième quart-temps, ils ont connu de belles séries en se montrant plus agressifs. Mais à chaque fois, ils ont à nouveau explosé derrière allant jusqu'à compter 29 points de retard (75-46, 27e).

L'image qui restera comme un symbole de ce match ? L'expulsion d'Evan Fournier après avoir pris sa deuxième faute technique pour s'en être pris verbalement à l'arbitre. Un vrai match catastrophique. Bien sûr, Nando De Colo a lui fini avec 16 points. Boris Diaw a de son côté encore tenté de sauver les meubles (13 pts, 5 rbds). Et Kevin Séraphin a une nouvelle fois rentabilisé ses minutes en attaque (12 pts). Mais il n'y a rien de positif à retirer de ce match. L'équipe de France a maintenant deux jours pour se reconcentrer et se remettre dans le bon sens.

Slovénie bat France 95 à 78 (28-22, 24-13, 25-16, 18-27)

France: 24 paniers (dont 4 sur 20 à 3 points) sur 60 tirs - 26 LF sur 29 - 31 rebonds - 21 passes décisives (Heurtel 5) - 14 ballons perdus - 27 fautes

Marqueurs: Séraphin (12), Heurtel (4), Diot (0), Lauvergne (7), Fournier (11), De Colo (16), Diaw (13), Westermann (6), Poirier (2), Labeyrie (6), Toupane (1), Jackson (0)

Slovénie: 30 paniers (dont 10 sur 30 à 3 points) sur 60 tirs - 25 LF sur 30 - 36 rebonds (Doncic 9) - 17 passes décisives (Dragic 8) - 15 ballons perdus - 28 fautes

Marqueurs: Randolph (9), Rebec (0), Dragic (22), Nikolic (5), Prepelic (14), Muric (2), Blazic (7), Vidmar (13), Dimec (6), Cancar (2), Doncic (15)

Coupe du Monde
Comme en 2014, la France se console avec du bronze
15/09/2019 À 09:44
Coupe du Monde
"Une médaille, ça peut n'arriver qu'une fois"
14/09/2019 À 15:06