Le match : Une vraie correction

Un non-match total. Les Bleus sont passés complétement à côté de leur dernière rencontre de poule, mercredi à Helsinki. Notamment en défense. Les Slovènes ont très vite imposé leur rythme. Et ça a tourné au carnage. Les Tricolores ont vite été largués au tableau d'affichage. S'ils ont connu deux sursauts d'orgueil, ils ont compté jusqu'à 29 points de retard au troisième quart-temps. Une prestation horrible.

Eurobasket
Une claque et c'est l'Allemagne qui attend les Bleus en 8e
06/09/2017 À 13:38

La stat : 90%

La France a encaissé 95 points. C'est énorme. Et ce qui a choqué, c'est la capacité des Slovènes à se promener dans la défense française. Au début du deuxième quart-temps, les coéquipiers de Goran Dragic affichaient ainsi un insolent 90% de réussite aux tirs dans la raquette. Une statistique qui en dit long sur le manque d'agressivité des Bleus quand il s’agit de protéger leur cercle…

Le joueur : Evan Fournier

Le joueur d'Orlando doit mieux maitriser ses nerfs. Il avait déjà montré sa frustration mardi face à la Pologne. Lors du quatrième quart temps ce mercredi, Fournier l'a cette fois-ci laissée exploser. Il s'en est pris verbalement à l'arbitre, qui lui a donné une seconde faute technique et l'a renvoyé au vestiaire. C'est un des symboles de cette rencontre. Vu la prestation des Bleus, ça peut se comprendre. Mais en tant que leader de cette nouvelle génération bleue, Fournier doit savoir gérer son agacement pour ne pas handicaper son équipe. Qui a trop besoin de lui sur le parquet.

La décla : Nando De Colo

Si on joue comme aujourd'hui, l'Allemagne sera notre dernier match

La question : Que peuvent espérer les Bleus dans cet Euro ?

Pas grand-chose. Et c'est bien dommage. La France a encore montré ses limites dans cet Euro. Si les Bleus ont des atouts offensifs, ils ont surtout et aussi de vraies failles. Et elles sont faciles à repérer. C'est en défense et sur le plan du collectif. Cette équipe n'arrive pas à se surpasser pour cadenasser un match et prend régulièrement l'eau. Beaucoup trop souvent. Face à une équipe du niveau de la Slovénie, cela se paye au prix fort.

Vincent Collet a deux jours pour essayer de remobiliser ses troupes. Cela semble bien peu. Contre l'Allemagne, ça pourrait passer. Même si les arrières tricolores vont encore souffrir pour essayer de contenir Dennis Schröder. Mais les Allemands sont clairement à leur portée. Ils les ont d'ailleurs battus en préparation. Mais s'ils passent, Nando De Colo and co risquent de se coltiner l'Espagne en quart de finale. Et avec cette défense face aux frères Gasol et autres Ricky Rubio, cela risque encore de tourner au carnage. Sauf si les Bleus se réveillent d'ici là pour fermer un peu les vannes et mettre enfin quelques stops. Mais avec des si…

Coupe du Monde
L'antisèche : Même bronzé, Fournier a le droit d'être frustré
15/09/2019 À 11:22
Coupe du Monde
Comme en 2014, la France se console avec du bronze
15/09/2019 À 09:44