Luka Doncic et Nicolas Jokic ne sont pas là. Sortis trop tôt, le Slovène et le Serbe pouvaient difficilement prétendre à cette récompense malgré leurs performances individuelles monstres durant ce tournoi. A l'inverse, Rudy Gobert, lui, est encore là. Encore car il avait déjà été retenu dans le cinq majeur du tournoi des Jeux Olympiques 2022. Et cette fois pour cet Euro 2020, le natif de Saint-Quentin est accompagné par Giannis Antetokounmpo (Grèce), Dennis Schroder (Allemagne) et les deux Espagnols, Lorenzo Brown et Willy Hernangomez – élu aussi MVP.
Comme Nando De Colo (2015), Boris Diaw (2005) et bien sûr Tony Parker (2003, 2011 et 2015), Rudy Gobert s'offre une récompense honorifique dans un championnat d'Europe. Mais ce n'est pas ça qui va atténuer sa frustration. Le nouvel intérieur de Minnesota en voulait plus. Plus que cette place dans le cinq du tournoi et cette nouvelle médaille d'argent. "On voulait l'or. Si près du but, c'est dur de laisser passer ça", a-t-il d'emblée glisser sur Canal +.
Eurobasket
Collet doit encore digérer : "J'ai rarement été aussi abattu"
19/09/2022 À 15:53
Que j'arrive à élever mon équipe
S'il finit le tournoi avec 12.8 points et 9.8 rebonds de moyenne et quelques performances remarquées notamment en huitièmes de finale contre la Turquie ou contre l'Italie en quarts de finale, le pivot des Bleus n'a pas goûté sa finale. Avec 6 points, 6 rebonds et 2 contres, il n'a pas pesé comme on pouvait s'y attendre. Et comme lui l'escomptait. "Il fallait aller le chercher. Il faut que je sois meilleur dans ces moments-là. Que j'arrive à élever mon équipe plus que je l'ai fait ce soir", a-t-il lâché avant d'ajouter sur RMC : "Une médaille d'argent ça reste beau, mais il fallait finir le travail. Je prends cette responsabilité. (...) Je n'ai pas su aider mon équipe." Un constat sans appel. Et sans grande surprise quand on connait son exigence envers lui-même.
Empêtré dans la défense espagnole qui l'a poussé à plus être dans la création ce dimanche, Rudy Gobert a été en difficulté pour ce dernier match du tournoi en Allemagne, souffrant devant l'impact par exemple de Willy Hernangomez (14 pts, 8 rbds). Loin du niveau qu'il affichait depuis son arrivée à Berlin pour les matches couperets. Alors évidemment, ce n'est pas une place dans le cinq du tournoi qui va consoler le triple défenseur de l'année en NBA, qui voudrait bien arrêter de se contenter des récompenses honorifiques pour enfin aller chercher un titre avec ses équipes.
Eurobasket
"On ne gagnera pas cette compétition avant longtemps"
18/09/2022 À 22:28
Eurobasket
Nouvelle désillusion (espagnole) pour les Bleus
18/09/2022 À 20:18