Getty Images

Golden State réagit en champion et égalise contre Toronto

Golden State réagit en champion et égalise contre Toronto

Le 03/06/2019 à 07:45Mis à jour Le 03/06/2019 à 10:28

NBA - Attendus après leur défaite en ouverture des finales, les Warriors ont pris le dessus sur les Raptors (109-104) lors du match 2 disputé dimanche soir. Une belle victoire collective des doubles champions en titre qui ont récupéré du même coup l’avantage du terrain avec ce succès.

Raptors - Warriors : 104-109

Les deux équipes sont à égalité 1-1

Klay Thompson avait promis que son équipe allait répondre à la défaite contre Toronto "comme des champions." Il ne s’est pas trompé. Golden State a montré dimanche soir un visage bien différent de celui affiché lors du match 1 des finales, remporté par les Raptors jeudi dernier. Les Warriors ont su surmonter une entame difficile pour finalement l’emporter de peu (109-104) mais avec la manière.

La soirée avait pourtant mal commencé avec un Stephen Curry bien pâle, malade, et même contraint d’aller faire un tour au vestiaire assez rapidement. En attendant, c’est justement Thompson qui limitait la casse. Le premier à réagir, c’était donc lui. Il a lié les actes à ses propres paroles. Avec 11 points rapides en début de partie. Mais ça n’a pas empêché les siens de prendre un éclat dans le deuxième quart-temps. Exactement comme lors du match d’ouverture de ces finales. Les Raptors ont même pris onze points d’avance (47-36) sous l’impulsion d’un Fred VanVleet encore une fois excellent (17 pts au total). Le meneur remplaçant était appliqué en défense et tranchant en attaque. Son énergie a fait la différence. Puis Curry est revenu, tout rafraîchi et visiblement bien plus à l’aise. Il a inscrit 12 points en cinq minutes pour ramener sa formation à -5 à la pause (59-54).

Le show des Warriors dans le troisième quart temps

Pendant toutes ces années de domination, les joueurs de Steve Kerr se sont créés une réputation dans les troisièmes quarts-temps. C’est leur moment favori. Ils ont pris l’habitude d’assommer leurs adversaires dès le retour des vestiaires, après la mi-temps. C’est ce qu’ils avaient essayé de faire - en vain - lors de la rencontre précédente. Ils ont retrouvé leur identité sur ce troisième quart-temps. Parce que c’est à la suite d’une superbe série qu’ils ont pris le contrôle du match.

Ils ont commencé par imposer une très forte pression défensive sur les Raptors. Un engagement qui leur avait manqué jusqu’à présent. Les Warriors ont cassé la circulation de balle adverse, ce qui a poussé les joueurs de la franchise canadienne à la faute. 15 ballons perdus pour Toronto, contre 10 lors du match 1. Surtout, ça a empêché plusieurs joueurs majeurs de se mettre en rythme. Héroïque jeudi, Pascal Siakam a souffert (12 pts, 5 sur 18). Marc Gasol a été éteint (6 pts). Kyle Lowry a manqué de réussite (13 pts à 4 sur 11). Curry et ses partenaires ont profité de leurs stops pour engranger des paniers faciles. Contre-attaque après contre-attaque. D’abord un 7-0 pour repasser devant. Puis ça s’est enchaîné : 11-0, 16 et même un 18-0 ! En quelques minutes, Golden State a refroidi la salle et le public de l’Ontario.

VanVleet a stoppé l’hémorragie avec un tir lointain (62-72). Mais le mal était fait. Dix longueurs d’avance pour les Warriors et surtout une confiance retrouvée.

Kawhi Leonard esseulé

C’était le moment pour Kawhi Leonard de se montrer. Moins gêné physiquement que lors du match 1, l’ailier All-Star avait mis ses points jusqu’alors. Mais sans forcément peser sur le jeu. Son équipe prenant l’eau, il se devait de réagir. Il l’a fait. Il a pris ses responsabilités en attaquant ses vis-à-vis en un-contre-un. Il était le seul à tenir Toronto à flot. Et c’est bien le problème. Lowry et Danny Green ont subitement enchaîné deux paniers primés pour revenir à 88-92 (en faveur de Golden State). Mais à part ça, Leonard devait se débrouiller tout seul. Surtout, Quinn Cook, pari de Steve Kerr, a répondu avec deux flèches à trois points pour repasser immédiatement à 88-98.

Dans l’ensemble, les Warriors ont mieux exécuté leurs systèmes avec 34 passes décisives pour 38 paniers (17 sur 35 pour les Raptors). C’est énorme. Le signe d’un beau travail collectif. La fin de match a été plus hachée. Danny Green a entretenu l’espoir des siens avec un panier à trois points suite à un énième rebond offensif - 15 en tout sur ce match 2 - de Toronto. Il a ainsi ramené son équipe à -2 (104-106) à quelques secondes de la sirène. Les Raptors ont défendu avec acharnement sur Curry lors de la dernière possession. Mais ce dernier a finalement pu servir Andre Iguodala qui a pris tout son temps avant de rentrer le trois points décisif pour la victoire (104-109). Une belle victoire. Mission accomplie pour les doubles champions en titre qui repartent donc du Canada avec un succès en deux matches. Les deux prochains duels auront lieu dans leur salle, l’Oracle Arena.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0